Home / Actualité / Echos de nos régions / Covid-19 en Guinée : la Croix Rouge française lance un vaste projet d’appui à Mamou…

Covid-19 en Guinée : la Croix Rouge française lance un vaste projet d’appui à Mamou…

C’est la salle de réunion du gouvernorat de Mamou qui a servi de cadre ce jeudi 03 décembre 2020, à la cérémonie de lancement du projet d’appui à la réponse sanitaire contre la Covid-19 sur l’axe Conakry/Koundara et dans la région forestière en République de Guinée, a constaté sur place notre correspondant régional.

Fruit de la croix rouge Française en collaboration avec la croix rouge guinéenne et le ministère de la santé sur financement de l’union européenne, ce projet vise à contribuer et à limiter les conséquences sanitaires de la pandémie de COVID 19 sur l’ensemble du territoire national. Placer sous la présidence du gouverneur de région, c’est Bernard Mara, Directeur de cabinet du gouvernorat qui a présidé la cérémonie.

Dans son discours, il s’est réjouit de la mise en place du projet, avant de véhiculer un message de sensibilisation à la population sur le respect des mesures barrières sanitaires en ces termes.

« Recevoir des partenaires qui viennent nous appuyer dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 qui n’est pas seulement une affaire de la Guinée, nous ne pouvons que saluer leur arrivée. Ce que je demande à la population de Mamou, c’est de continuer à respecter les mesures dites barrières sanitaires car la COVID-19 est encore là. Donc, ne sous-estimons pas et n’arrêtons pas le respect des mesures qu’on utilisait, il y’a des gens qui pensent tant qu’on ne dit pas chaque matin il y a des cas, le respect des mesures est fini. Non, continuons à les pratiquer. C’est pourquoi le Président de la République a prolongé l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 15 décembre 2020, d’ici là, si ça trouve que le nombre de cas a baissé, en ce moment, on pourra lever l’état d’urgence sanitaire », a-t-il dit dans son discours de circonstance.

Pour Kassier Fangamou, Directeur Régional de la Santé de Mamou, ce projet est un ouf de soulagement. C’est pour cette raison qu’il a tenu à inviter les citoyens de Mamou à croire à l’existence de la pandémie.

« Pour celui qui sait tout ce qui existe en matière de prise en charge des malades et du fonctionnement du centre de traitement des maladies épidémiques, la croix rouge guinéenne, la croix rouge française et l’union européenne ont été des acteurs privilégiés dans la mise en place des ERAR, c’est-à-dire les équipes d’alerte et de riposte régionale aux épidémies de même que les équipes préfectorales, pourquoi pas les CTEPI, si ce projet vient pour renforcer ce dispositif, nous ne pouvons que nous en réjouir. Je demande à la population de Mamou de croire à l’existence de cette maladie, d’éviter les rumeurs sur les réseaux sociaux, plus de suivre les vraies informations sur les médias d’état ou privés crédibles, les acteurs de santé, les responsables de l’administration et du territoire. Cette maladie existe, elle a tué des milliers de personnes dans le monde, donc, continuons à respecter les mesures barrières. Car, elle est encore dans nos communautés » a discouru de son côté, le premier responsable Régional de la Santé de Mamou.

Sankoumba Traoré, président du comité préfectoral de la croix rouge de Mamou, est revenue sur la mission de son organisation, avant de se réjouir du choix porté sur la croix rouge guinéenne, qui d’après lui, regorge d’hommes de terrain qu’il faut pour l’exécution dudit projet.

Après la présentation du projet, M’boye Ibrahim, délégué de santé de la croix rouge française pour le compte du projet de l’union européenne en République de Guinée, a fait une mise au point sur les résultats attendus à la fin de ce projet dont la durée est de neuf mois. Il s’agit principalement de deux axes stratégiques à savoir :

  • La fonctionnalité des centres de traitement épidémique aux niveaux des six (6) préfectures concernées. Cinq (5) CTEPI seront appuyées dans la prise en charge convenable des malades pour limiter le transfert des malades vers Conakry, la mise en place du projet à travers le renforcement des capacités des CTEPI dans les six (6) Préfectures.
  • Le renforcement des capacités de la croix rouge guinéenne à faire face à la surveillance base communautaire, les enterrements dignes et sécurisés et le statuquo social des populations infectée

La cérémonie a réuni les autorités administratives, sanitaires, les forces de l’ordre et de la protection civile et les acteurs au développement en fonctions dans la ville carrefour. Elle a été marquée par la présentation d’un sketch de court-métrage sur le rôle et la mission de la croix rouge par les volontaires de l’antenne préfectorale de la croix rouge de Mamou.

Ci-dessous  quelques images de cette rencontre…

Thierno Mamadou Sow

Correspondant Régional

Ceci pourrait vous interesser

LDC : Horoya déchante, les Kaizer Chiefs derniers qualifiés !

Les 8 qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des champions africaine sont ...