Home / Actualité / Echos de nos régions / Crise post-électorale en Guinée-Bissau : la CEDEAO rejette les investitures d’Embalo et de Cassama

Crise post-électorale en Guinée-Bissau : la CEDEAO rejette les investitures d’Embalo et de Cassama

Coup de tonnerre en Guinée-Bissau, « petit pays » d’Afrique de l’Ouest. Alors qu’un rapport de force oppose les rivaux de la présidentielle dernière, la CEDEAO vient de trancher à nouveau.

Tous investis la semaine dernière, Umaru Sissoco Embalo, (président élu de Bissau selon la commission électorale) et Cipriano Cassama (président de l’Assemblée Nationale) devront encore patienter, puisque la CEDEAO, a dans un communiqué, rejeté leurs investitures.

La CEDEAO réagi alors que le bras de fer post-électorale se durcit encore un peu plus en Guinée-Bissau. L’institution de la sous-région condamne les prises de fonction des deux présidents autoproclamés (Umaro Sissoco Embalo et Cipriano Cassama).

Par ailleurs, l’institution a exigé dans son communiqué du lundi 1er mars, le respect de la légalité constitutionnelle.

Merci de lire ci-dessous ce communiqué de la CEDEAO

A suivre…

Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Non ! Tout n’est pas mauvais dans l’industrie littéraire guinéenne

La devise de la littérature s’adapte à son époque. Faites de la critique mais pas ...