Home / Actualité / Libre Opinion / De la charte : le MATD n’a pas qualité à élaborer le chronogramme (Fodé Baldé)

De la charte : le MATD n’a pas qualité à élaborer le chronogramme (Fodé Baldé)

Il n’est désormais secret pour personne que la durée de la transition doit être fixée de commun entre les forces vives et le CNRD (article 77 de la charte). Nulle part, dans la charte, il est fait mention de l’implication du MATD dans la définition de la durée de la transition encore moins de l’élaboration du chronogramme de la transition.

L’article 36 de la charte définit les 4 différents organes de la transition. Le MATD relevant du gouvernement, un organe de la transition, ne peut se substituer au CNRD, qui, a en charge la définition de la politique générale de la transition (article 37 de la charte).

Dans une transition, la politique générale se résume à la définition des actions devant permettre le retour à l’ordre constitutionnel. Ces actions sont contenues dans un chronogramme (activités, acteurs concernés, budget et durée d’exécution). Alors le rédacteur ou les rédacteurs de la charte ont bien vu cet angle pour indiquer que le débat sur la durée devrait se tenir entre l’organe suprême de la transition ( CNRD) et le peuple ( les forces vives de la Nation). Ainsi, le chronogramme aura gagné l’adhésion de tous et la responsabilité des uns et des autres serait engagée.

En élaborant ce chronogramme, le MATD se substitue au CNRD. Ce qui est un manquement grave à la bonne marche de la transition telle que soutenue par la charte élaborée, promulguée par eux. En accompagnant le MATD dans cette démarche, ceux-ci se rendent complices du viol de la charte.

Le MATD relevant du gouvernement devrait plutôt s’appesantir sur sa feuille de route qui sortira de ce chronogramme élaboré de commun accord par le CNRD et les forces vives. A ce stade, il faut même préciser que sa feuille de route à lui devrait provenir de la Primature par le biais du Premier Ministre, Chef du gouvernement, sa hiérarchie.

En somme, ce n’est pas au MATD d’élaborer le chronogramme de la transition encore moins d’en faire une proposition ou encore initier des discussions dans ce sens. Le faire c’est se substituer au CNRD, ce qui porte et portera un coup dur à la réussite de la transition telle que voulue par tous les acteurs sociaux et politiques du pays. Car, malgré toutes les dérives enregistrées jusqu’ici, ils s’emploient à inviter les autorités de la transition à la raison, à la bonne marche de la transition.

Fodé BALDE,

Citoyen guinéen

Ceci pourrait vous interesser

Menaces et intimidations contre le journaliste Habib Marouane: Une plainte déposée contre X à la DCPJ

Depuis 72 heures pratiquement, des jeunes à bord d’une voiture 4×4 ne cessent de chasser ...