Home / Actualité / Covid-19 / Dr Sakoba Keita précise : ‘’Il nous reste encore plus de 140 milles doses’’

Dr Sakoba Keita précise : ‘’Il nous reste encore plus de 140 milles doses’’

Face à la presse ce mardi, le Directeur Général de l’Agence nationale de Sécurité sanitaire a brisé le silence sur la prétendue rupture de vaccins dans le pays. Dr Sakoba Keita a apporté un démenti cinglant sur cette rumeur qui a pollué ces derniers temps la cité. c’était en marge d’une conférence de presse qu’il a animée au siège de l’ANSS.

En présence des partenaires techniques et financiers de la Guinée, Dr Sakoba Keita a fait cas des premières et deuxièmes doses distribuées à la population. Selon lui, la Guinée n’est pas en rupture de vaccins.

“On n’est pas en rupture. Mais Conakry évolue plus rapidement que certaines préfectures. On a eu à distribuer des vaccins autour de Conakry, les agents n’arrivent pas à écouler toutes les doses. Donc, les services de la logistique ont fait le nivellement des lieux en faisant un redéploiement des doses distribuées. Et donc, au moment où je vous parle, il n’y a pas de rupture ici. Il nous reste encore plus de 140 mille doses qu’on a pas encore écoulé”, a précisé le Directeur Général de l’ANSS.

“L’autre aspect de la rupture que vous risquez de constater, on ne pourra pas consommer la deuxième dose des gens dans la première dose des nouveaux candidats pour la vaccination. Donc, ce qui est sûr, d’ici le 20 juillet, si on a pas une nouvelle dotation, on pourra parler de rupture. Nous aussi de notre côté, on est en train de travailler avec les partenaires pour éviter que cette rupture-là ne soit consommée”, explique-t-il.

Mais face à la disponibilité mondiale des vaccins, assure Dr Sakoba Keita, “je ne connais aucun pays qui n’est pas menacé par la rupture surtout les pays qui ne produisent pas et ceux qui produisent, ils disent d’abord moi avant vous’’, indique-t-il.

Pour rappel, c’est depuis le 03 mars dernier, que la vaccination gratuite de la population a été lancée par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire. Selon Dr Sakoba Keita, à date, l’ANSS cherche à couvrir plus de 60% des guinéens avec Conakry en tête de liste qui a 80% des cas de COVID-19.

Kadiatou SOUMAH, pour Reveilguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Non ! Tout n’est pas mauvais dans l’industrie littéraire guinéenne

La devise de la littérature s’adapte à son époque. Faites de la critique mais pas ...