Home / International / Afrique / En Afrique du Sud, l’ANC perd le contrôle de la mairie de Johannesburg

En Afrique du Sud, l’ANC perd le contrôle de la mairie de Johannesburg

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain (ANC), a perdu le contrôle de Johannesburg, le conseil municipal ayant choisi lundi une femme issue de l’opposition à la tête de la mairie de la plus grande ville du pays.

L’ANC a subi un revers historique lors des élections municipales début novembre, en passant pour la première fois sous la barre des 50% à un scrutin. Jusque-là, le parti de Nelson Mandela avait remporté tous les votes à la majorité absolue depuis les premières élections démocratiques du pays en 1994.

Mpho Phalatse, du parti de l’Alliance démocratique (DA), devient la première femme noire à diriger la mairie de Johannesburg et la première femme depuis 1946. Il s’agit de la quatrième nomination comme maire de Johannesburg cette année: l’un est mort du Covid-19, un autre a été tué dans un accident de voiture.

Le maire sortant, Mpho Moerane, qui était en poste depuis octobre, a perdu face à Mme Phalatse à 121 voix contre 144. Né en 2000 de la fusion de trois partis « blancs », le DA a été le plus grand parti d’opposition pendant près de 20 ans. Longtemps vu comme le parti de la classe moyenne blanche, il a ensuite attiré de nombreux électeurs noirs, avant d’être rattrapé par des allégations de racisme.

Mpho Phalatse va désormais devoir convaincre ses alliés de continuer à travailler avec elle, ce que n’avait pas réussi à faire le précédent maire issu du DA, qui avait dû quitter ses fonctions après que ses partenaires de la coalition s’étaient tournés vers l’ANC.

Avec Belga

Ceci pourrait vous interesser

Lettre ouverte au Ministre de l’Habitat : « Rendez-nous, pardon, notre patrimoine historique ferroviaire »

Bonjour Votre Excellence, Je rends grâce à dieu pour votre nomination à la tête de ...