Home / Actualité / Echos de nos régions / Face aux professionnels de santé, Alpha Condé alerte : « nous sommes en train de passer à un stade très grave… »

Face aux professionnels de santé, Alpha Condé alerte : « nous sommes en train de passer à un stade très grave… »

Le chef de l’Etat guinéen n’est pas satisfait du travail abattu jusque-là par les professionnels de Santé de son pays. Alpha Condé, visiblement très remonté, est passé aux aveux jeudi soir à la télévision nationale, alors qu’il était en réunion restreinte avec les médecins en charge de la lutte contre le Coronavirus.

Dans son palais, confortablement installé, le locataire de Sékhoutouréya a fustigé la gestion de la maladie en Guinée. Avec une brochette de recommandations, Alpha Condé invite l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) à impliquer toutes les capacités.

« Il faut associer toutes les capacités qui peuvent se battre. On ne nous dit pas la vérité » invite le dirigeant Condé, qui ajoute que la situation actuelle risque d’être pire alors que tout le monde disait que la Guinée à l’expérience d’Ebola, ça va l’aider, mais sauf que, dira-t-il, ce n’est pas le cas.

« Nous sommes en train de passer à un stade très grave…Et on va arriver à la saison des pluies, donc il faut qu’on se dise les quatre vérités et qu’on mette toutes nos forces médicales en action…Sinon on va à la catastrophe. On a commencé par 1 cas, aujourd’hui on est à 400 et quelques cas. Il faut qu’on se dise la vérité, ça ne va pas » alerte le pensionnaire du Palais présidentiel.

Selon Alpha Condé, la façon dont la pandémie de Covid-19 est gérée, n’est pas bonne. « Et j’ai toujours dit qu’il faut toujours associer le maximum, il y a beaucoup de bonnes volontés qui peuvent participer », lance-t-il avec ton ferme.

En Guinée, faut-il le rappeler, le pays compte à date 438 cas positifs au Coronavirus dont 41 guéris et 2 décès, depuis l’apparition de la pandémie le 12 mars dernier. Avec ces chiffres, la Guinée dépasse de loin le Sénégal. Jusque-là, le Covid-19 est géré en tâtonnement par les services du Ministère de la Santé et ceux de l’ANSS. De nombreux observateurs dénoncent la stratégie de Communication adoptée par l’Agence dirigée par Dr Sakoba Keita, qui, de leurs avis, ne rassure pas les populations.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Crise post-électorale en Guinée : l’UNICEF s’insurge contre les tueries des enfants

DAKAR, 24 octobre 2020 – L’UNICEF est profondément alarmé par les derniers rapports sur les ...