Home / Actualité / Echos de nos régions / Grognes à Kankan/Aziz Diop se confie : « il n’y a pas de pillages de boutiques… »

Grognes à Kankan/Aziz Diop se confie : « il n’y a pas de pillages de boutiques… »

La préfecture de Kankan, fief traditionnel du pouvoir était le théâtre d’une protestation ce lundi 06 janvier 2020. Des jeunes, remontés ont manifesté dans les rues du Nabaya. Nombreux parmi eux étaient munis de cailloux, de machettes, de bâtons ainsi que de certaines armes blanches. En colère, ils ont semé la panique totale chez plusieurs commerçants qui ont finalement fermé leur commerce.

Si certains accusent les partisans du RPG Arc-en-ciel d’être à l’origine de cette sainte pagaille, qui auraient pour cible les militants du FNDC, le préfet de Kankan lui, a un autre argument. Et si également le Commerce a été affecté par endroit, Aziz Diop trouve des arguments pour démentir.

Le préfet de Kankan, Aziz Diop, que nous avons contacté, a assuré qu’il ne s’agit guère d’attaque ou de pillage. Selon lui, c’est un groupe incontrôlé de syndicat des transporteurs qui s’est fait entendre.

« Je suis sur le terrain. Ce n’est pas vrai, je viens de sillonner toute la ville, il n’y a pas de pillage de boutiques, moi-même je suis sur le terrain maintenant là. La vérité est qu’il y a un groupe de syndicat de transporteurs qui estiment qu’il y a beaucoup de tracasseries à Conakry et voulaient se faire entendre. Ils n’ont pas cassé de boutiques ou pillé quoi que ce soit. Je veux rassurer tout le monde. Le problème est résolu. C’est un groupe d’incontrôlé, il n’y a rien de politique dedans » jure le préfet Diop, qui appelle par ailleurs au calme et à la retenue.

« Pour les troubles à l’ordre public causé par ces éléments incontrôlés, les responsabilités vont être situées pour savoir qui a fait quoi », rassure le représentant du chef de l’Etat à Kankan.

A suivre…

Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Covid-19 : la CAF vole au secours de la Féguifoot…

Après la FIFA qui lui a octroyé un montant de 500 mille dollars américains il ...