Home / Actualité / Grâce présidentielle / Guinée : Commandant AOB, Jean Guilavogui et plusieurs autres détenus graciés…

Guinée : Commandant AOB, Jean Guilavogui et plusieurs autres détenus graciés…

Dans un décret rendu public mercredi soir, le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, a accordé une remise totale de peines à plusieurs détenus, dont le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo, alias ‘’AOB’’ et Jean Guilavogui. Les deux avaient été arrêtés au lendemain de l’attaque du domicile privé de l’ex-président Alpha Condé, puis jugés et condamnés par la cour d’assise de Conakry.

Condamnés en 2013 dans l’affaire de l’attaque de la résidence privée d’Alpha Condé en 2011 à Kipé, le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo « AOB » et Jean Guilavogui ont été graciés ce mercredi 2 février 2022, par le président de la Transition.

Dans la même décision, plus d’une centaine d’autres détenus ont également bénéficié de la clémence du Chef de la junte, tombeur d’Alpha Condé le 05 septembre 2021.

Pour Me Salifou Béavogui, un des avocats du commandant AOB, c’est un acte majeur du chef de l’Etat qu’il a d’ailleurs remercié.

“Je commence par remercier le bon Dieu le tout puissant Allah qui nous a permis de voir ce jour, après 12 ans de lutte, 12 ans de détention. Merci également au président de la République, M. Mamadi Doumbouya, pour avoir accepté enfin de gracier notre client. Je remercie tous ceux qui de près ou de loin ont œuvré pour que cette libération soit ordonnée. Je remercie toute la presse dans son ensemble de façon générale, qui ont fait passer nos cris de cœur ces dernières 24 heures, l’honneur leur revienne. C’est aussi une façon de se battre pour les libertés dans notre pays. Le collectif des avocats doit être remercié », a réagi Me Béa.

Selon nos informations, le décret de grâce pourrait être  appliqué ce jeudi 03 février 2022.

A suivre…

Reveilguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Menaces et intimidations contre le journaliste Habib Marouane: Une plainte déposée contre X à la DCPJ

Depuis 72 heures pratiquement, des jeunes à bord d’une voiture 4×4 ne cessent de chasser ...