Home / Actualité / Echos de nos régions / Guinée : Elie Kamano fait un clin d’œil au pouvoir d’Alpha Condé…

Guinée : Elie Kamano fait un clin d’œil au pouvoir d’Alpha Condé…

Les choses se précisent davantage sur l’avenir politique d’Elie Kamano, le reggae-man reconverti en politique depuis plus d’une année maintenant. Ce mercredi 03 juin 2020, l’ancien membre du FNDC a affiché sa volonté de collaborer avec le pouvoir d’Alpha Condé, si l’opportunité s’offrait à lui.

Alors qu’une folle rumeur faisant état d’une éventuelle nomination de l’ancien musicien guinéen au poste de ministre de la Culture, lui a valu de vive critique dans l’opinion sur les réseaux sociaux, eh bien, tenez, Elie Kamano se dit prêt à rallier les rangs d’Alpha Condé, en acceptant des propositions qui lui seront probablement faite par ce dernier.

« Je ne suis plus un artiste. Je suis un homme politique qui aspire servir son pays en restant dans la vision du peuple et de la jeunesse. Je veux réconcilier la jeunesse et je ferais en sorte que des vies soient épargnées (…) J’irais à la rencontre de la jeunesse pour lui dire que chacun a le droit de ne pas aimer Alpha Condé, mais chacun, a le devoir d’aimer la Guinée et de la servir. C’est la nouvelle orientation que je vais me donner » confit-il à nos confrères des GG.

Et d’ajouter : « Le système que je combats est partout. Il n’est pas seulement au sein de la mouvance. Il est aussi au sein de l’opposition. C’est pourquoi, j’ai dénoncé des choses au sein du FNDC. Tant qu’il y aura, entre ces deux camps des choses qui ne fonctionnent pas, je les dénoncerais » se défend l’opposant.

Pour Elie Kamano, il y a des ministres qui sont opposants, tout en ayant des partis politiques. ‘’Il faut que les gens arrêtent de donner une mauvaise connotation de mauvais guinéen à celui qui sert la nation. Moi je suis prêt à servir ma nation et à démontrer aux guinéens que je sais faire quelque chose’’, tranche-t-il sans ambages, tout en précisant attendre une proposition de la part du régime Condé.

« Si la proposition se présente, je travaillerais pour mon pays » coupe-t-il court chez nos confrères.

Cette annonce du natif de Kissidougou intervient à quelques mois de la présidentielle guinéenne, qui doit normalement se tenir en octobre prochain. Elle surgit aussi au crépuscule d’un remaniement ministériel annoncé en fanfare pour les jours ou semaines à venir. Qui est donc fou ? La suite à venir…

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Quand le FNDC, joue avec le peuple !

Le FNDC ou ce qu’il en reste, puisqu’il ne semble pas se rendre compte qu’il ...