Home / Actualité / Economie / Guinée : le ministre Tibou Kamara donne trois mois aux entreprises industrielles pour se conformer

Guinée : le ministre Tibou Kamara donne trois mois aux entreprises industrielles pour se conformer

Le ministre d’Etat, de l’Industrie, des petites et Moyennes Entreprises a conféré avec les journalistes ce vendredi 19 Juillet 2019, dans un hôtel chic de Kaloum. Au cours de cette rencontre, Tibou Kamara a présenté une nouvelle directive qui doit réglementer le secteur de l’industrie en Guinée.

Dans un arrêté présenté aux journalistes, le ministre a annoncé plusieurs mesures prises par son département qui permettront de règlementer son secteur. Le présent arrêté a pour mission, dit-on, de règlementer les contrôles et le suivi des activités des entreprises industrielles en vue de la coordination, de la rationalisation et de l’harmonisation des interventions des structures et organismes habilités à cet effet.

Sont soumises au respect des dispositions du présent arrêté, toutes les personnes physiques ou morales ayant légalement vocation à exercer, en Guinée, des activités industrielles à l’exclusion des activités soumises aux dispositions du code minier, d’après son article 2.

L’arrêté de cinq (5) pages signé depuis le 27 juin dernier, comporte neuf (9) articles en tout. Dans son speech, le ministre a annoncé un délai de 3 mois aux entreprises déjà installés à se présenter au département de l’industrie et des PME, pour se conformer. Et les contrôles visés par cet arrêté sont de trois types.

« Le contrôle avant construction, donnant lieu à la délivrance d’une autorisation d’implantation ; Le contrôle avant démarrage des activités de production donnant lieu à la délivrance d’une autorisation de mise en exploitation ; Le contrôle périodique en phase d’exploitation, donnant lieu à la délivrance d’une attestation de conformité qui tient lieu d’autorisation de poursuite des activités » a annoncé Tibou Kamara.

Les missions de contrôle juridique de l’Etat seront sans état d’âme promet le ministre. Aux entreprises qui ne respectent pas les engagements souscrits avant de commencer leurs activités, Tibou Kamara met en garde« quand il s’agira de sanctionner des contrevenants, ma main ne tremblera pas», prévient-il.

Nous y reviendrons

Madiou

Ceci pourrait vous interesser

Guinée/Nouvelle Constitution Falsifiée ? Le ministre de Justice parle…

La Nouvelle Constitution promulguée par décret D/2020/073/PRG/SGG du 6 avril 2020 et publiée au Journal ...