Home / Actualité / Politique / Guinée : porté Candidat pour un troisième mandat, Alpha Condé va-t-il tourner le dos à son parti ?

Guinée : porté Candidat pour un troisième mandat, Alpha Condé va-t-il tourner le dos à son parti ?

Alpha Condé, le dirigeant guinéen de près de 83 ans a été désigné ce jeudi 06 aout 2020 candidat du RPG Arc-en-ciel à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain, en marge de la convention nationale du parti qui l’a porté au pouvoir en 2010 avant de bénéficier d’un second mandat en 2015. Cette convention nationale succède à celle de la coalition démocratique pour le changement dans la continuité (CODECC). La décision prise par son parti et ses alliés ne surprend guère. Mais, la question qui se pose : Alpha Condé va-t-il tourner le dos à sa propre formation politique et ses alliés ? Pas si sûr !

Si le chef de l’Etat n’a pas officiellement accepté cette proposition de désignation, il dit tout de même prendre acte. La volonté y est, mais il faut calmer les ardeurs, pour ne pas attiser plus de tensions dans le pays.

Alpha Condé, a, auparavant déclaré sur les médias occidentaux que c’est son parti qui donnera son avis par rapport à sa candidature ou pas pour un troisième mandat, dans la nouvelle république, puisque, sa constitution est déjà passée au forceps. Eh donc, tenez, son parti l’a fait. Ce qui veut tout simplement dire qu’il ne va nullement renier l’offre qui lui ait faite.

Dans une formule plus claire, Alpha Condé tente d’afficher ses ambitions : « Votre proposition, il faut que je sois sûr que vous vous engagerez pour que le RPG soit ce qu’il était au début. C’est-à-dire, un parti qui n’oublie personne, surtout les analphabètes qui n’ont pas de travail. Si nous sommes d’accord que les six prochaines années doivent être consacrées à l’émancipation des femmes, je prendrais acte », a-t-il lancé sur la figure des cadres de son parti et ses alliés, après de nombreuses promesses entendues à l’ouverture de cette convention nationale, notamment par son premier ministre et ses ministres des transports et de la Jeunesse, tous, des anciens opposants.

La messe est donc dite. Les promesses vont continuer pour prouver à leur mentor que ses attentes seront prises en compte. D’ailleurs, Alpha Condé leur rassure : « Si nous sommes d’accord que les prochaines six années doivent permettre à la jeunesse guinéenne d’être maitre de son destin, maitriser le savoir et d’être un exemple pour les pays africains, oui » enchaine-t-il.

Alpha Condé sur les pas de Lansana Conté…

Alpha qui attendait la décision de son parti est ainsi plus que jamais fixé sur son sort. La nouvelle constitution lui ouvre juridiquement le boulevard pour un mandat de plus. L’actuel locataire sortant du Palais Sékhoutouréya est alors sur les pas de son prédécesseur, le feu Général Lansana Conté. Ce dernier, qui avait également souscrit à la même formule pour se maintenir au pouvoir à vie.

Rien ne peut l’arrêter désormais. Même nos opposants qui sont à bout de souffle depuis l’adoption de la nouvelle loi fondamentale qu’ils disent ne pas reconnaitre. Et, le Coronavirus, devenu allié de taille du dirigeant guinéen, semble freiner de plus en plus l’élan de nos opposants, réunis au sein du front national pour la défense de la constitution.

Le FNDC qui a pourtant promis d’empêcher ce projet de troisième mandat, va-t-il honorer ses engagements ? La réponse semble mystérieuse pour le moment. En tout cas, les semaines à venir s’annoncent décisives pour la Guinée.

A suivre…

Alpha Madiou  BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Répressions de manifestants en Guinée: Amnesty international épingle le pouvoir d’Alpha Condé

La répression des manifestations en Guinée, en particulier celles contre la réforme constitutionnelle permettant au ...