Home / Actualité / Politique / Guinée/Présidentielle du 18 octobre : la position ferme des Etats-Unis !

Guinée/Présidentielle du 18 octobre : la position ferme des Etats-Unis !

Les Etats-Unis réaffirment leur attachement aux institutions et aux processus démocratiques. Il revient en définitive aux Guinéens de décider de l’avenir de leur pays, une décision qui devrait être prise par le biais d’un processus consultatif, libre, équitable et transparent.

Nous croyons aux transitions démocratiques et régulières du pouvoir, qui aboutissent à plus de responsabilité, à des institutions plus fortes, à plus de participation citoyenne dans le processus politique et à moins de corruption.

Nous encourageons la Guinée à s’engager dans un processus électoral libre, équitable, transparent et pacifique. L’Etat de droit, des élections libres et équitables, la liberté d’expression sont au cœur d’une démocratie qui fonctionne. Adhérer à ces normes démocratiques permet aux citoyens Guinéens de s’engager dans le dialogue politique et de soutenir les candidats, les partis ou les idéaux de leurs choix.

Les Etats-Unis exhortent toutes les parties à s’abstenir de la violence, à promouvoir la responsabilité, à s’engager dans le dialogue en vue de trouver des solutions pacifiques à leurs différends politiques. L’unique voie pour avancer demeure la fin de toute violence, le dialogue entre tous les acteurs, et le consensus sur un accord qui résout les différends politiques fondamentaux.

Encore une fois les Etats-Unis invitent les autorités Guinéennes à finaliser les enquêtes sur tous les cas de morts liés aux manifestations, de manière transparente et crédible, et à tenir pour responsables tous ceux qui s’avèreront impliqués. La responsabilité est primordiale pour instaurer la réconciliation et mettre fin aux schémas de violence.

Par l’Ambassade des États-Unis en Guinée

Ceci pourrait vous interesser

Mamou: Saliou Kégnèko, son fils Abdoul Sonoco dans la ferveur de la campagne pour la réélection d’Alpha Condé!

Très proche du président Alpha Condé, candidat à sa propre succession à la présidentielle du ...