Home / Actualité / Politique / La Guinée, de pays sans Etat en 2010 à pays sans loi en 2020 !

La Guinée, de pays sans Etat en 2010 à pays sans loi en 2020 !

Non ! Ça ne passe pas ! La couleuvre est trop grosse pour être avalée. Non ! L’argumentaire de versions différentes pour justifier la falsification de la constitution est une couleuvre trop grosse pour être avalée.

On est indigné et révulsé par le tripatouillage qu’a subi la constitution avant même d’entrer en vigueur. Quelle ignominie ! Quel sacrilège !

Le guinéen a connu beaucoup d’actes d’humiliation de la gouvernance actuelle. Mais cette fois–ci, la forfaiture dépasse tout entendement. Le rubicond est franchi.

Les gouvernances précédentes, soi-disant militaro-dictatoriales et d’analphabètes n’ont pas fait autant enduré aux citoyens. Le guinéen en dépit de sa modeste situation, a gardé sa dignité et sa fierté d’avant-gardiste de la lutte pour la liberté et l’honneur de l’Afrique.

Quid de la fameuse gouvernance ‘’d’intello-technocrates’’ d’aujourd’hui ? Elle ne sert que de la merde, de l’humiliation, de la déshumanisation au guinéen, au point qu’il en vient à perdre jusqu’à sa fierté d’homme libre et indépendant qui l’a toujours caractérisé.

Pauvre de toi ma chère Guinée ! De pays sans Etat, voilà qu’en dix ans de magistère d’un ‘’pro-faussaire’’ de droit, tu deviens pays sans loi.

En effet, si un acte majeur doit être pris ce moment-ci, ce sera au visa de quelle constitution ?  Celle votée ou celle promulguée ? Dans la confusion quelle valeur juridique aura un tel acte ?

Je t’enjoins cependant pauvre frère de prendre ton mal en patience. Tu n’es peut- être pas encore au bout du tunnel, mais la fin de tes misères n’est certainement pas loin avec cette gouvernance de malheur. Le fait que cette fois elle soit prise publiquement la main dans le sac n’est pas anodin.

Dieu ne dort pas a-t-on coutume de dire. Il nous rassure par le Saint Coran V5/S94, citation : « Le soulagement accompagne la peine »’. Puisse-t-il hâter le soulagement de la Guinée de la mauvaise gouvernance qui la prend en otage.

Elhadj Sény Facinet Sylla
Ex. Secrétaire Général Adjoint
des Affaires Religieuses

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : malgré son interdiction, l’UFDG et ses alliés maintiennent leur manifestation…

Le bras de fer est inévitable en Guinée entre l’opposition qui dénonce les arrestations, tueries ...