Home / Actualité / Libre Opinion / La terre a tremblé à Souapiti : l’Union des impactés du barrage lance un appel aux autorités de la transition

La terre a tremblé à Souapiti : l’Union des impactés du barrage lance un appel aux autorités de la transition

Les habitants des districts de Bangouyah, Damouyah, Warkhalan, Madina dian dans la sous-préfecture de Bangouyah préfecture de Kindia et ceux des districts de Kouria, Konkouré, Toumania et Garama dans la sous-préfecture de Kollet préfecture de Télimélé, ont eu la peur au ventre, ce samedi 30 octobre 2021, dans les environs de 13h32mn GMT, suite à un énorme tremblement de terre survenu dans ces localités.

Conséquences des différents séismes qui se sont produits dans cette zone depuis le mois de novembre 2021

Aujourd’hui, les communautés villageoises ne comprennent toujours pas pourquoi les précédentes autorités n’ont pas fourni d’explications concordantes sur le fait qu’une cinquantaine de villages se trouvant aux alentours de l’épicentre ne soient toujours pas déplacés des lieux malgré le danger encouru d’habiter dans un rayon de 10 km ; bien que ce danger a été identifié par les experts mandatés par le gouvernement déchu d’Alpha Condé. Ces experts avaient alors implanté une plaque sur laquelle est mentionnée « Interdit de construire sur un rayon de 10 km ».

Malgré cette mention sur cette plaque, rien n’est fait à ce jour par les autorités guinéennes, aucune disposition sérieuse visant à sécuriser les populations. Au vu de cette situation préoccupante, il est crucial que les nouvelles autorités de la transition prennent toutes les précautions nécessaires afin de trouver une meilleure issue pour ces villages se trouvant aux alentours du lac de rétention en général et en particulier autour de l’épicentre du séisme dans un bref délai. Il s’agit de trouver les moyens de les éloigner de 10 km de l’épicentre comme le recommandait le groupe d’experts. Déplacer ces populations dans des lieux sûrs et sécurisés est une urgence humanitaire et vitale.

Panneau interdisant la construction sur un rayon de 10Km mis en place par le cabinet d’experts mandaté par le gouvernement déchu après le séisme du 03 février 2021 qui était de 5° sous Richter.

Il faut rappeler que, depuis le mois d’octobre 2020, les populations assistent quasi quotidiennement à un phénomène sismique inquiétant (tremblement de terre) dans les abords du réservoir du barrage hydroélectrique de Souapiti, accompagné d’un bruit assourdissant, causant ainsi la frayeur, la panique chez les habitants avec des dégâts matériels énormes (habitations tombées, fissurées, arbres tombés, déracinés, chutes et fissures de blocs de pierre, fuite de certains habitants, …). Jusqu’ à aujourd’hui, le séisme le plus marquant était celui du 03 février 2021 enregistré à 5 degrès sur l’échelle de Richter dont l’épicentre a été identifié dans le village de Lamba Foula district de Wargalan préfecture de Kindia. Selon les informations reçues ce 30 octobre 2021 par les responsables de l’ONG l’Union des Impactés de Souapiti, depuis le début de ce phénomène, les populations n’ont jamais ressenti un tel tremblement. Contacté sur place, témoin oculaire, Monsieur Camara revient sur les faits « Je n’ai jamais ressenti un tel tremblement, j’ai cru que c’était la fin du monde, j’ai vu tout bouger (les arbres, les maisons) et sur le coup j’ai perdu connaissance ». Il continue « j’ai eu la peur de ma vie, aujourd’hui je quitte mon village, je ne pourrai pas dormir ici car si ce phénomène se reproduit avec la même ampleur je pense que tout va s’écrouler, il faut que les autorités nous viennent au secours avant que ça ne soit trop tard».

Contacté au téléphone, Monsieur Ibrahima Bory Diallo, coordinateur général de l’Union a confirmé les faits en rajoutant même qu’au moment des faits, une pirogue qui reliait Koba Dar es Salam (Kindia) à Toumanyah ( Télimélé) avec 12 personnes à bord avait chaviré, tout le contenu s’est renversé dans l’eau, les personnes ont été secourues par la grâce de Dieu in extrémis, heureusement, il n’y a pas eu de mort à déplorer mais tous les biens sont perdus (motos, denrées alimentaires et autres).

Monsieur Diallo rappelle que depuis deux mois, ces tremblements de terre à répétition étaient moins fréquents, les populations avaient donc repris espoir mais ce tremblement de terre qui s’est produit aujourd’hui suscite beaucoup d’interrogations pour les populations se trouvant autour du lac de rétention d’eau du barrage Souapiti. « Ce phénomène majeure est une préoccupation inquiétante pour notre ONG, c’est pourquoi je lance un appel solennel à l’endroit du Président de la République son excellence le Colonel Mamady Doumbouya pour venir en aide à ces populations en prenant toutes les mesures sécuritaires conformément aux recommandations du rapport d’experts qui avait mis en cause la construction du barrage Souapiti suite au séisme du 03 février dernier » conclut-il.

Face à ce phénomène géologique, les populations par la voie de l’ONG Union des Impactés du Barrage Souapiti attirent l’attention des nouvelles autorités guinéennes sur cette situation très inquiétante et demandent de prendre les solutions adéquates pour écarter tout danger envers les populations riveraines.

BAH Elhadj pour l’Union des Impactés de Souapiti

Ceci pourrait vous interesser

Lettre ouverte au Ministre de l’Habitat : « Rendez-nous, pardon, notre patrimoine historique ferroviaire »

Bonjour Votre Excellence, Je rends grâce à dieu pour votre nomination à la tête de ...