Home / Actualité / Echos de nos régions / Le boxeur Béa Diallo demande au président Alpha Condé de reporter les élections du 22 mars (message aux guinéens)

Le boxeur Béa Diallo demande au président Alpha Condé de reporter les élections du 22 mars (message aux guinéens)

L’appel de Lansana Béa Diallo à tous les guinéens

Guinéens, Guinéennes,

Ensemble demain,

La Guinée, notre pays, mon pays, a par le passé démontré qu’il était un grand pays, qu’il était acteur de son histoire, et qu’il était conscient de sa place dans le monde et des enjeux d’avenir.

Notre nation est éclairée, elle a conscience de la nécessité de maintenir la cohésion sociale et d’assumer le particularisme culturel qui fait sa richesse, notre richesse et notre identité.

Par le passé, à chaque fois qu’une crise a menacé la cohésion nationale et le vivre ensemble, j’ai eu à cœur de mettre à sa disposition, mon énergie en vue de contribuer à pacifier le climat sociale et politique dans le respect des institutions démocratiques.

Ce défi, nous devons le gagner tous ensemble à travers une mobilisation sans précédent de la société civile, de l’opposition et du gouvernement avec un esprit de fraternité et de patriotisme !

Nous devons ensemble, être capables de nous rassembler, et ainsi, d’éviter à tout prix la division. Car si ce n’était pas le cas, le sang coulera encore une fois…

Nos filles, nos fils sont des biens précieux qui sont inestimables !

Nous savons avec pertinence que nous valons mieux que ce scénario possible et si proche de nous toucher au plus profond de nous !

La Guinée doit, si elle ne veut pas manquer son rendez-vous avec l’avenir et l’histoire, s’appuyer sur toutes les forces vivent de la nation, sur toutes les volontés, sur toutes celles et ceux qui ont à cœur de construire et servir le pays pour un futur qui s’inscrirait dans le progrès économique et social, un progrès aux bénéfices de chaque enfant du pays.

Ensemble, nous avons déjà traversé tant et tant d’épreuves éprouvantes qui ont faites de notre peuple, un peuple conscient, éclairé, un peuple fort, résilient et résolu.

Cette population formidable aspire à se tourner vers un avenir apaisé, un avenir plus calme et serein.

Il est sans aucun doute à notre portée à toutes et tous !

Chers Guinéennes et Guinéens, Mes chers compatriotes.

Notre pays est aujourd’hui à nouveau mis à l’épreuve, et plus que jamais la cohésion et l’esprit de coexistence qui font la grandeur de la Guinée doivent être dans tous les esprits.

Ce virus odieux, imprévisible, cet ennemi invisible qui détruits des familles, qui fragilise fortement les économies des états, ce coronavirus qui va à jamais changer la donne économique de notre monde, ne semble pas vouloir épargner notre pays, et c’est donc pour cela qu’en je suis convaincu, qu’ensemble et par ce que nous avons déjà payé un lourd tribut à Ebola, avec qui nous avons appris qu’il était possible collectivement de s’unir pour vaincre la maladie.

Ensemble, demain, nous devrons plus que jamais être en mesure de réagir rapidement, et dans des proportions significatives, à travers et par des actions concrètes, à travers des actions fortes, par une coordination exemplaire, nous devons faire face aux futurs enjeux auxquels nous seront toutes et tous confrontés inéluctablement.

Pour cela, nous devons absolument préparer notre jeunesse, et protéger nos anciens.

Cette jeunesse, c’est elle qui aujourd’hui prend conscience de la nécessité de faire passer l’intérêt commun à travers ses mobilisations démocratiques récentes et exemplaires.

Elle est unie collectivement avec les aînés afin de préserver les familles du chaos, et unie afin de bâtir une nation forte et fière !!

Elle est mon espoir et ma fierté !

Cette jeunesse est notre bénédiction et nous avons le devoir moral de lui offrir concrètement un avenir radieux et des jours meilleurs !

Cette crise n’est pas qu’une crise sanitaire, elle est aussi un cri d’alarme de la planète, un appel à la responsabilité, à la solidarité, à la cohésion, à la réconciliation, et à la paix.

Ensemble, demain, d’autres défis attendent les guinéennes et guinéens

Nous devons apprendre à valoriser notre territoire et nos cultures, permettre à nos jeunes de se projeter dans l’avenir sans avoir à quitter le pays, et aussi à leur apprendre à capitaliser sur les richesses multiples dont regorge notre grande nation.

Ensemble, demain, nous devons pouvoir donner les moyens à ceux qui servent le pays, surtout lors que nous traversons des épreuves dramatiques comme actuellement celle du COVID- 19, et de pouvoir mener à bien leurs missions, et dans des conditions décentes, avec les outils appropriés, et la respectabilité qu’ils méritent.

Je pense aujourd’hui à notre forces publiques, à nos militaires, nos fonctionnaires, nos médecins, nos infirmiers, qui en plus de leurs tâches quotidiennes, doivent aujourd’hui affronter un fléau qui menace la santé de nos compatriotes et de toutes l’humanité !

Ils méritent aujourd’hui toute notre reconnaissance et notre respect.

La détermination du peuple Guinéen à ne pas aller aux élections doit être entendue et respectée !

Pour ce faire, j’appelle le Président de la République a annoncé officiellement l’annulation des élections prévues ce week-end.

J’appelle l’armée, la gendarmerie et la police à protéger son peuple chéri, ses anciens, ses mamans, ses filles et ses fils, nos familles !

Aujourd’hui, comme le disait le britannique, Winston Churchill, « il n’est pas encore trop tard, mais il est grand temps ».

La Guinée est aux portes du chaos, ensemble, unissons-nous pour faire le grand virage qui lui ouvrira celles du bien-être collectif.

Ensemble, dès demain, nous avons l’immense responsabilité de mettre à la disposition de tous, les outils nécessaires à la continuité de la construction de notre démocratie, et cela, afin de leur permettre d’en appréhender les changements, tout en affirmant fièrement les identités qui forment le socle de notre unicité culturelle.

Mais aujourd’hui, cher compatriotes, l’heure est à la raison, elle est à la solidarité et à la cohésion.

Aucun débat démocratique, aucune crise sanitaire ou économique, aucun désastre écologique ne doivent venir créer la confusion, la discorde ou alimenter des tensions dont notre pays pourrait souffrir de conséquences graves, voire irréparables.

Aujourd’hui, ensemble, nous devons appeler à la responsabilité, à la solidarité, à la raison, à la paix et au civisme.

Mes chers compatriotes, ces mots sont à destination de tous les guinéennes et guinéens, mais je voudrais aussi adresser un message particulier à ceux qui voudraient profiter de la confusion pour nous fragiliser.

Je tiens à vous dire qu’en réalité, à chaque fois que vous tenterez de faire taire «l’immense force tranquille du peuple Guinéen et de sa jeunesse », vous ne ferez que renforcer notre détermination à remporter la victoire !

Ce combat, gagnons-le tous ensemble, mobilisons-nous pour qu’il devienne une réalité au profit de toutes nos familles.

Car demain, ensemble, nous serons comptables de nos actions et de nos inactions. Ensemble demain, une Guinée qui gagne !!

Lansana Béa DIALLO

Ceci pourrait vous interesser

« Gouverner autrement » ! Un slogan politique creux ou une réelle volonté de changement ?

Depuis quelques jours, la presse fait écho d’un détournement de 200 milliards de nos francs ...