Home / Actualité / Coopération internationale / Le Japon finance l’étude du projet de construction de l’institut national de santé publique

Le Japon finance l’étude du projet de construction de l’institut national de santé publique

Le mercredi 23 décembre 2020, Monsieur HISAEDA Masakazu, Chargé d’Affaires a.i. de l’Ambassade du Japon en République de Guinée et Monsieur Mohamed Hady BARRY, Secrétaire Général du Ministère de la Coopération et de l’Intégration Africaine, ont signé l’Echange de Notes portant sur l’étude du Projet de construction de l’Institut national de Santé Publique.

Cet accord, d’un montant de 143 000 000 de Yens, soit environ 12 milliards de Francs Guinéens, va permettre à la JICA (Agence japonaise de coopération internationale) de réaliser les études détaillées du Projet de construction de l’INSP.

Une fois ces études achevées et validées, le projet de construction pourra être envisagé.

L’INSP est un établissement public essentiel pour le secteur de la santé en Guinée. En effet, il fournit une aide à la décision aux pouvoirs publics, une évaluation des politiques et actions en santé publique (surveillance, conseil, recherche, formation des formateurs et des professionnels en santé). L’INSP comprend également le Laboratoire National de Santé Publique qui intervient dans le diagnostic des maladies à potentiel épidémique, la supervision des méthodes d’analyse, le contrôle qualité en matière de biologie médicale, la coordination et la formation du réseau des laboratoires de biologie médicale.

L’INSP est donc un établissement stratégique dans la période actuelle de pandémie de COVID-19. L’idée de construire un nouveau siège, moderne et adapté aux nouvelles techniques, a surgi à l’issue de l’analyse a posteriori de la lutte contre l’épidémie Ebola. Sa pertinence est renforcée par la crise actuelle.

Ce projet s’inscrit dans le pilier de renforcement de la sécurité humaine de base de la coopération entre le Japon et la Guinée. Il rejoint aussi l’objectif défini lors de la 7ème Conférence de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD 7, qui a eu lieu en 2019) de couverture sanitaire universelle. Une telle couverture vise à garantir une sécurité sanitaire à chaque personne, par un renforcement des systèmes de santé. Au-delà de la pandémie actuelle, l’INSP a donc un rôle central à jouer dans l’amélioration des politiques et techniques de santé publique en Guinée.

Le Japon souhaite, par ce projet, renforcer les capacités de la Guinée dans le secteur si essentiel de la santé. Ce projet démontre également que le Japon continue de se tenir aux côtés de la Guinée dans sa politique de développement, et que les liens d’amitié et de coopération si fructueux entre nos deux pays ne cessent de se consolider.

Ceci pourrait vous interesser

LDC : Horoya déchante, les Kaizer Chiefs derniers qualifiés !

Les 8 qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des champions africaine sont ...