Home / Actualité / Echos de nos régions / Législatives du 16 février : plus de 8 millions « d’électeurs enrôlés » dans le fichier (CENI)

Législatives du 16 février : plus de 8 millions « d’électeurs enrôlés » dans le fichier (CENI)

C’est une information qui a été fournie par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ce jeudi 09 Janvier 2020, lors d’une réunion avec ses partenaires techniques et financiers dans un hôtel chic de Conakry.

L’organe électoral, qui a procédé à la présentation des résultats provisoires de la révision du fichier électoral, a annoncé par la voix de sa directrice du département fichier électoral, la présence de 8 millions 330 mille 688 électeurs enrôlés.

Toutefois, selon Dame Djénabou Touré, après l’affichage de la liste et le règlement d’éventuelles plaintes liées à l’enrôlement de mineurs et autres, ce chiffre pourrait changer, mais légèrement, puisque n’atteignant même pas le taux de 100 mille. Néanmoins laisse-t-elle croire, la CENI a totalisé un nombre de 5.276.272 électeurs valides au titre de l’opération de révision du fichier électoral.

« C’est une performance qu’il faut saluer. Non seulement les kits ont été augmentés, mais au moins 5 millions de guinéens ont pu quand même s’enrôler. Dans cette composante, vous avez 2.757.461 femmes contre 2.518.811 hommes » confie-t-elle, soulignant ainsi qu’en rajoutant ces enrôlés à la base de données d’anciens électeurs qui ne se sont pas présentés, ça fait 8.330.688 électeurs.

« Ce sont des statistiques provisoires qui vont diminuer, il faut le dire. Il ne faut pas qu’on prenne cela comme des chiffres qui ne vont pas bouger. On a pu extirper de la base de données 58.000 présumés mineurs. Les listes ont été générées, nous allons les transmettre aux tribunaux de première instances et aux démembrements pour des réclamations, s’il y en a » ajoute-t-elle.

Pourtant, l’opposition qui a créé de vive voix sur des questions de manipulations du fichier, sur lequel règnent en maitres 1.500.000 fictifs, pourrait aussi avoir raison sur l’institution électorale. Et pour cause: avec 6 millions d’électeurs contenus dans le fichier électoral déjà décrié, comment la révision peut-elle aboutir à huit millions et quelques électeurs en seulement des années ? Soit une augmentation de deux millions de guinéens ayant l’âge de voter.

A suivre…

Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Décès George Floyd: pillages et échauffourées aux Etats-Unis, malgré des couvre-feux

Des heurts entre manifestants et policiers ont secoué samedi soir plusieurs grandes villes des Etats-Unis, ...