Home / Actualité / Echos de nos régions / Marche non-stop du FNDC: la réaction ferme du Président Alpha Condé

Marche non-stop du FNDC: la réaction ferme du Président Alpha Condé

Alors que le Front national pour la défense de la constitution a invité jeudi dans une déclaration, les Opérateurs Économiques, les Entreprises Minières, les Banques, les entreprises privées et les institutions républicaines a fermé portes et fenêtres durant leurs prochaines protestations sur l’ensemble du pays, à compter du lundi 13 Janvier 2020, Alpha Condé, le président guinéen, promet de protéger le peuple.

Il l’a fait savoir lors d’une rencontre avec les diplomates étrangers au Palais Sékhoutouréya, alors que ces derniers étaients venus lui présenter leurs voeux de nouvelle année.

Selon le chef de l’Etat, le destin de la Guinée a été toujours l’unité africaine. « Nous ne voyons pas l’avenir de la Guinée en dehors de l’unité africaine ». C’est pourquoi dira-t-il  »la Constitution a toujours prévu que la Guinée est prête à se fondre dans un ensemble plus vaste dans l’intérêt de l’Afrique ». Mais, ajoute-t-il,  »dans tout pays, c’est le peuple qui est souverain, personne ne peut se substituer au peuple. Nous nous soumettrons toujours à la volonté populaire ».

Le président Condé estime que lui et son Gouvernement, tiennent aux respects des règles démocratiques. La démocratie obéit à des règles que chacun doit respecter, avance-t-il.

Droit de l’homme et Liberté de manifestations

S’il dit aussi respecter les droits de l’homme et les libertés de manifestations, Alpha Condé promet de protéger le peuple par le biais de son Gouvernement.

« Nous respecterons les droits de l’Homme, nous respectons le droit de chacun de manifester ou d’exercer sa liberté. Mais, nous protègerons le peuple de Guinée. Nous n’accepterons pas qu’un guinéen soit atteint dans sa liberté ou dans sa sécurité. Je peux assurer au peuple de Guinée que le Gouvernement assurera sa défense. Nous souhaitons que notre peuple soit toujours uni. Mais en politique, dans aucun pays au monde, il y a consensus » a déclaré le numéro 1 guinéen.

Les référendums en Angleterre et en France…

« Dans tous les pays il y a plusieurs tendances, plusieurs points de vue. Nous savons dans beaucoup de pays qui ont fait des référendums, comment ça s’est passé. Dans certains le « OUI » a gagné, dans d’autres le « NON » l’a emporté. Le dernier cas, c’est l’Angleterre où David Cameron a fait un référendum, nous savons à quoi ça abouti. Je peux rappeler aussi qu’en France il y a eu de référendum où le peuple a voté contre », tranche l’ancien opposant au régime Lansana Conté.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Démission de Badra Koné : voici la position du conseil national des jeunes républicains de l’UFR

Le Bureau National du Conseil National des Jeunes Républicains (BN-CNJR) a appris avec étonnement la ...