Home / Actualité / Politique / Meurtre du Guinéen Mamoudou Barry à Rouen : Le gouvernement Macron vient de réagir…

Meurtre du Guinéen Mamoudou Barry à Rouen : Le gouvernement Macron vient de réagir…

Les autorités françaises viennent de réagir ce dimanche 21 Juillet 2019 suite au meurtre du jeune enseignant-chercheur guinéen. Le Gouvernement d’Emmanuel Macron s’est exprimé sur le décès de Mamoudou Barry à Rouen, en France.

Alors que Mamoudou Barry a été pris à partie par un groupe présenté comme étant des supporters algériens, en marge de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football, disputée au Caire, en Egypte, le ministre de l’intérieur français promet que justice sera faite dans ce dossier.

Parlant d’un acte odieux, le ministre Christophe Castaner a fait l’annonce sur son compte Tweeter. Il promet que tout sera mis en œuvre pour identifier et interpeler l’auteur de l’agression.

« Tout est mis en œuvre pour identifier et interpeller l’auteur de l’agression qui a coûté la vie à #MamadouBarry. Il appartiendra à la Justice de faire toute la lumière sur cet acte odieux.
Mes premières pensées vont à ses proches dont je partage l’émotion et l’indignation », a donc réagit la France par la voix de son ministre de l’intérieur.

Enseignant-chercheur en Guinée et en France, membre de l’équipe de recherche de Thinking Africa, docteur en Droit de l’Université de Rouen Normandie, Mamoudou Barry a soutenu une brillante thèse sur « Les politiques fiscales et douanières en matière d’investissements étrangers en Afrique francophone : le cas du secteur des ressources naturelles extractives », le 27 juin 2019, peut-on lire sur le site du Thinking Africa.

« Ses recherches ont été unanimement saluées par le jury comme une œuvre pionnière dans le domaine. Ainsi, par dérogation à l’arrêté du 25 mai 2016 qui supprime les mentions, il a été décidé exceptionnellement, à l’unanimité du jury, de lui accorder la mention très honorable avec les félicitations du jury », précise toujours le site.

Mamoudou était marié et père d’une fille. Il a été victime d’une agression verbale puis physique d’une extrême violence qui lui ont causé des lésions cérébrales et l’ont mis dans un coma profond dès la soirée du 19 juillet. Le Procureur de la République s’est saisi de l’Affaire et une enquête serait en cours.

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Covid-19, un bouclier fragile pour le pouvoir en Guinée

Avant le 12 mars 2020, date à laquelle le premier cas positif à la Covid-19 ...