Home / Actualité / Echos de nos régions / Mohamed Garé rassure : « aucun mineur ne sera enrôlé dans la région de N’zérékoré »

Mohamed Garé rassure : « aucun mineur ne sera enrôlé dans la région de N’zérékoré »

Lors d’une conférence de presse qu’il a animée ce weekend dans l’enceinte du gouvernorat de N’zérékoré, le Gouverneur Mohamed garé, s’est prononcé sur plusieurs sujets, notamment les échéances électorales en cours dans le pays, mais aussi, les manifestations annoncées par les opposants contre un troisième mandat d’Alpha Condé.

Parlant des élections présidentielles du 18 octobre prochain, dont les préparatifs sont déjà en cours, il a précisé que l’autorité veillera de près, pour que le recensement se passe dans les normes.

« La CENI a mis  à la disposition de ses démembrements  des kits d’enrôlement  pour que tous ceux  qui ne sont pas dans le fichier et qui ont atteint l’âge de voter puissent s’enrôler, pour que aussi, ceux qui s’étaient enrôlés avant, qui avaient été écartés lors des élections législatives, référendaires parce qu’ils ne se sont pas fait enrôlés avec des documents justificatifs, puissent avoir encore cette fois-ci la possibilité de valider leur enrôlement en envoyant les documents nécessaires valables pour la cause », a expliqué le général Mohamed Garé.

Le recensement  des mineurs ne sera pas tolérer dans la région de N’zérékoré, prévient le Gouverneur de la région de N’zérékoré. Des instructions fermes ont été données à tous les niveaux pour éviter tout dérapage, précise-t-il devant la presse.

« Il faut reconnaitre des instructions ont été données à tous les niveaux, qu’aucun mineur ne doit être enrôlé, aucun mineur. Nous, en tant qu’autorité,  on ne tolérera l’enregistrement d’un seul mineur. Il faut que tu ais l’âge minimum (18 ans) »  a rassuré la première autorité régionale.

Malgré que le FNDC de N’zérékoré ait disparu des radars des activités politiques après des évènements douloureux du 22 mars dernier, le gouverneur prend des dispositions pour ne pas être surpris du rebondissement des opposants contre une présidence à vie pour Alpha Condé dans la région.

« Le FNDC s’est proposé de sortir le 20 juillet mais, il paraît qu’ils ont changé de stratégie et qu’ils auront demandé à leurs militants de se manifester chacun dans son quartier. Est-ce vrai ou faux ? Points d’interrogation ! Mais dans tous les cas, nous sommes un pays organisé. Le droit de grève, cortège, regroupement et marche est reconnu par la constitution guinéenne. Mais ça obéit à des règles. Si vous voulez marcher, 48h avant, vous  vous adressez au maire par écrit en indiquant le point du départ et la chute de la marche, si ce n’est pas le cas, vous violez la loi. Donc jusque maintenant, à ma connaissance pour ce qui concerne la région de N’zérékoré, aucune information ne m’a été encore remontée pour dire qu’un maire ou préfet a reçu une demande d’information de marche du FNDC » confie-t-il, ajoutant qu’en conséquence, « nous avons pris toutes les dispositions. Quiconque va violer la loi en la matière dans notre zone, se verra en face, les forces de l’ordre et quiconque sera arrêté va être traduit devant le tribunal » prévient le gouverneur Mohamed garé, d’un ton ferme.

A suivre…

Souleymane CONDE

Correspondant Régional de Reveilguinee.info à N’zérékoré

Ceci pourrait vous interesser

Communiqué de la Fédération Guinéenne de Football suite au décès de Mme Touré née Claudia Nanette Sokambi

Dans un communiqué en date du 12 aout 2020, la fédération guinéenne de Football vient ...