Home / Culture / Prières en Malinké : sévère sanction contre l’imam controversé, Nanfo Ismaël Diaby !

Prières en Malinké : sévère sanction contre l’imam controversé, Nanfo Ismaël Diaby !

A la Une de tous les journaux du pays, au cœur des débats sur les réseaux sociaux, l’imam controversé, Nanfo Ismaël Diaby, qui jure de poursuivre ses prières en langue Malinké malgré l’interdiction qui lui a été faite par les autorités religieuses de la Guinée, écope d’une lourde sanction.

Dans une note circulaire du Secrétaire Général des affaires religieuses en date du 30 Juillet 2020, Aly Jamal Bangoura a décidé d’infliger des sanctions sévères contre Nanfo Ismaël Diaby, cet imam qui est sur toutes les lèvres et qui promet de conduire des prières en malinké (l’une des langues locales les plus parlées en Guinée), malgré l’interdiction qui lui a été faite par les autorités.

Selon nos informations, l’imam controversé est suspendu de toutes les activités religieuses en République de Guinée, par le Secrétariat Général des Affaires Religieuses.

Pour matérialiser cette sanction, Aly Jamal Bangoura charge les autorités administratives, les inspections régionales des affaires religieuses, les secrétariats communaux et préfectoraux des affaires religieuses, les conseils de mosquées de veiller à l’application stricte de la décision y afférente.

C’est un coup dur pour l’imam, qui, malgré tous les appels à la retenue, s’est obstiné à prier dans la langue N’ko. Reste donc à savoir, quelle sera sa prochaine réaction, puisque dans sa dernière sortie, il a promis de poursuivre en justice, les individus qui ont détruit la mosquée où il dirigeait ses prières.

Dossier à suivre…

Alpha DAF

Ceci pourrait vous interesser

Affaire 200 milliards : Silence, la présumée coupable trimbale plusieurs journalistes en justice

Au cœur d’un fort soupçon de détournement de plus de 200 milliards de francs guinéens, ...