Home / Actualité / Ministère des Sports / Réforme dans le secteur des Sports : un acteur sportif tresse des couronnes au ministre Bantama Sow

Réforme dans le secteur des Sports : un acteur sportif tresse des couronnes au ministre Bantama Sow

Alors qu’il fait l’objet de vives critiques de la part d’une opinion guidée, soit par des émotions, ou soit manipulée par certains acteurs en manque de repère tapis dans l’ombre, le Ministre d’Etat, ministre des Sports vient de bénéficier du soutien inconditionnel du Secrétaire général de la fédération guinéenne de Basketball.  Oumar Camara, “Sampil” pour les intimes, vient de tresser des couronnes à Sanoussy Bantama Sow, qui conduit la délégation guinéenne composée de 19 personnes dont cinq athlètes, aux Jeux Olympiques de Tokyo 2021.

Le secrétaire général de la Fédération guinéenne de Basketball, dans un entretien qu’il a accordé à nos confrères de Revelateur224, n’a pas tari d’éloge à l’égard du ministre d’Etat, en charge des Sports, pour les nombreux efforts déployés par ce dernier ces dernières années, pour le rayonnement du secteur sportif en Guinée.

“Nous, en tant qu’administrateur des sports, on remercie le ministre des sports pour ce qui est entrain d’être fait. Moi, je ne parle pas en tant que politicien, je parle en tant qu’administrateur des sports, professionnel des sports. Aujourd’hui, en République de Guinée, on a un ministre qui a répondu aux attentes des administrateurs des sports. Tout n’est pas rose, mais le chemin qu’il est entrain de faire, nous permets aujourd’hui, d’exister sur la scène internationale et ça, il faut le saluer”, a déclaré Oumar Camara “Sampil”.

Pour ce compagnon de Sakoba Keita, la Guinée a un ministre des Sports qui a respecté ses engagements envers les acteurs du monde sportif guinéen.

‘’On a un ministre des sports qui a fait ce qu’il a dit que je ne serais pas le ministre du football, je serais le ministre des sports. Aujourd’hui, vous avez le Basket qui a trois joueurs d’origine en NBA. Vous avez le handball qui participe à la coupe d’Afrique des Nations. Vous avez le Karaté qui brille avec des médailles, vous avez la lutte aussi qui explose, vous avez aussi au niveau national, des activités pour les jeunes, vous avez des disciplines qui sont le fer de lance du Basketball. Nous, en tant qu’administrateurs des sports, surtout Secrétaire Général de la fédération de Basket, je suis actuellement avec l’équipe nationale de Basket aux frais du gouvernement pour permettre à cette équipe de préparer la coupe d’Afrique des Nations. Mais si on est capable d’organiser une coupe d’Afrique éliminatoire, il y a un mois à Conakry, on est capable de faire venir son équipe sénior à Conakry, les héberger pour préparer une autre coupe d’Afrique des Nations, et on a les U-16 aussi qui doivent jouer aussi la coupe d’Afrique, pratiquement en Basketball, on a quatre coupe d’Afrique à préparer et le ministère s’est engagé à nous accompagner. Pour moi aujourd’hui, c’est un ministère responsable. Moi aujourd’hui, je n’ai pas connu un ministre qui est actif dans toutes les autres disciplines pour les permettre d’émerger à l’international plus que lui (Sanoussy Bantama Sow). Donc, merci au ministre des sports. Contrairement à ce qui a pu être dit, nous, on voudrait qu’il continue”, a-t-il magnifié les prouesses du président du comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2025.

Répondant à une tribune d’un certain activiste-écrivain militant de l’opposition (Ibrahima Sanoh) qui estime que le ministre Bantama Sow a brisé le rêve des jeunes athlètes, Sampil n’est pas allé par le dos de la cuillère pour recadrer le débat. Pour lui, l’important, est que la Guinée participe aux Jeux Olympiques de Tokyo, après plusieurs années d’absences.

“Moi, je pense qu’il y a beaucoup de méconnaissances entre la réalité technique et un certain message qu’on veut faire passer. Il faut savoir que les disciplines qualifiées pour les jeux olympiques sont la lutte et le judo qui ont obtenu leur qualification. Autrement dit, qui ont mérité leur qualification entre guillemets. Au niveau de la natation et de l’athlétisme, on est dans l’universalité, c’est-à dire, les meilleurs du pays sont invités à participer aux JO. Aujourd’hui, il y a un seul pays au monde qui n’est pas au JO, c’est la Corée du Nord. La Guinée est présente aux Jeux Olympiques, c’est ça, le plus important. On fait partie de l’élite mondiale dans plusieurs disciplines aujourd’hui, et il est important que la Guinée soit présente et quoi qu’on dise, la Guinée est aujourd’hui aux JO”, recadre cet acteur du Sport national.

Selon Oumar Sampil Camara, tous les basketteurs internationaux invités à la coupe d’Afrique de Basket ont répondu présent grâce au respect de la Guinée sur le plan international et ce respect dit-il, on l’impute au ministre d’Etat Sanoussy Bantama Sow.

Les prouesses d’un ministre, au-delà des commentaires…

Nommé ministre des Sports à plusieurs reprises, d’abord en 2010 cumulativement à ses fonctions de patron du département de la jeunesse et de l’emploi jeunes, Sanoussy Bantama Sow dirige ce département depuis 2017, après avoir succédé à Siaka Barry (Ancien ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine historique). Cette longévité au sommet de ce Ministère, lui a valu l’expérience de vivre des moments glorieux.

Pour être clair, le 11 Juillet dernier, les lampions se sont éteints un dimanche à Conakry, sur la 1ère édition du championnat d’Afrique de Karaté de la Région 1 avec une bonne moisson pour les Guinéens qui terminent  avec seize médailles d’or, alors que le Mali en a obtenu quatre (04) suivi du Sénégal et de la Sierra–Léone qui disposent chacun d’une médaille d’or.

Une prouesse de la Fédération guinéenne de Karaté et arts martiaux affinitaires, sous le leadership d’un certain Sanoussy Bantama Sow. Et là, l’Etat avait pris toutes les dispositions nécessaires pour le bon déroulement de cette compétition sous-régionale. Malheureusement, peu, sont ces guinéens qui se sont montrés si fiers, de voir leur pays couronné en argent, et en Or.

Au-delà, la Guinée, grâce au leadership du président Alpha Condé, le ministre des Sports a fait voter une Loi sur la Pratique du Sport et des activités physiques en République de Guinée. Une réforme, qui donne un véritable élan à notre sport national et une bouffé d’oxygène aux acteur du secteur. Et là aussi, les gens n’en parlent point.

Jamais dans l’histoire de la Guinée, un ministre des Sports ne s’est donné corps et âmes pour le rayonnement de ce secteur plus que l’actuel maître de ce département. Grace à son engagement, toutes les compétitions auxquelles nos équipes nationales de football ont pris part, l’Etat a joué son rôle non seulement en termes d’accompagnement financière, mais aussi logistique. Presque dans plusieurs compétitions, nos joueurs se sont déplacés à temps, et, pour rappel, à bord d’un Jet privé affrété pour la circonstance.

A Chacun de faire son propre bilan, les archives existent !

Alpha Madiou BAH

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : la junte poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins

La junte au pouvoir en Guinée poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins. ...