Home / Actualité / Libre Opinion / Scène de bagarre au siège du RPG ARC-EN-CIEL : Et si les militants étaient déjà ailleurs!

Scène de bagarre au siège du RPG ARC-EN-CIEL : Et si les militants étaient déjà ailleurs!

Le coup d’état des vétérans ne passe pas. Pour cause, la bagarre rangée qui s’est déroulée ce jeudi 10 mars au siège du RPG-ARC-EN-CIEL entre pro et anti conseil exécutif provisoire n’est ni plus ni moins que l’expression la plus manifeste de la division, de la balkanisation, de l’implosion de l’ex parti présidentiel guinéen. Le rejet évident du nouveau conseil exécutif provisoire. En effet, à l’observation et à l’analyse des faits, il ressort que le parti d’Alpha Condé est traversé par un conflit des générations opposant irreversiblement la jeunesse et la vieille garde de l’ancienne mouvance présidentielle.

Aujourd’hui, la fracture est si profonde que dans les jours ou les semaines à venir, à en croire des sources concordantes dignes de foi, des dissidents et non des moindres issus du RPG-ARC-EN-CIEL lanceront leur parti politique ou adhéreront à d’autres formations politiques; avec pour conséquences des démissions en cascade ou des départs massifs de leurs soutiens. Ça s’appelle la désintégration, la déconfiture, la balkanisation… dont les conséquences sont l’incapacité de mobilisation, la désorganisation, le morcellement des votes, la défaite électorale…

Désormais, c’est un secret de polichinelle que le divorce est consommé entre quelques oligarques de l’ancien parti au pouvoir, une minorité d’hommes impopulaires, sans base politique véritable même dans leur ville natale, et l’élite politique incarnée par les jeunes soutenus par les structures du parti.

A rappeler qu’en dehors des partis qui ont disparu dans la fusion avec le RPG-ARC-EN-CIEL, l’ex parti présidentiel n’a pas noué d’alliances politiques, mais plutôt des alliances électorales, juste valables le temps des scrutins.

En ces temps d’errement, de pérégrinations et de tourmente du parti sur fond de recomposition de l’espace démocratique, le RPG-ARC-EN-CIEL n’opère pas de mue pour affronter les échéances futures, il ne rassure pas ses bases, mais se livre à une guerre fratricide dont il ne se révélera plus jamais. Absolument plus.

Victime de la gestion paternaliste, secoué par la guerre de succession, le RPG-ARC-EN-CIEL n’a plus le gabarit d’un parti capable de reconquérir le pouvoir perdu. A vrai dire, loin de ces conflits qui déchirent des responsables disparates sans conviction que rien ne lie, simplement unis par l’opportunité d’un pouvoir, les militants ou les populations à la base semblent être séduits par la Politique de refondation du CNRD et pensent déjà au Colonel Mamadi Doumbouya.

A moins d’un miracle, il est pratiquement impossible qu’un de ses anciens apparachick puisse mobiliser les anciens disciples du Professeur Président déchu face au nouvel Homme fort devenu leader naturel.

Abdoulaye Condé et Paul Moussa Diawara

Ceci pourrait vous interesser

Ligue 1 Guicopres : La Fondation KPC pour l’Humanitaire signe une convention avec BECA Prod pour la diffusion du championnat guinéen

Ce vendredi 24 Novembre 2022, dans les locaux du stade Petit Sory de Nongo, s’est ...