Home / Actualité / Echos de nos régions / Scrutin législatif et référendaire en Guinée : après la Russie, la Chine prend position…

Scrutin législatif et référendaire en Guinée : après la Russie, la Chine prend position…

Après la Russie, qui, par la voix de Maria Vladimirovna Zakharova, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères, a déclaré que le double scrutin du 22 mars dernier en Guinée, s’est déroulé, dans son ensemble, « d’une manière bien organisée, bien que malheureusement, des provocations aient causé nombre de pertes en vies humaines ». Et dit “inacceptables les tentatives d’ingérence extérieure dans le processus électoral en Guinée », c’est bien la République Populaire de Chine, pays de Xi Jinping, qui prend position pour Alpha Condé. Le dirigent guinéen peut désormais se frotter les mains, malgré les contestations étrangères émanant de la France, de l’Allemagne, du Royaume Uni, en gros d’une grande partie de l’UE, et des Etats-Unis.

Lors d’une conférence de presse du Ministère des Affaires Hua Chunying, la porte-parole de ce département Chinois s’est prononcée sur le double scrutin législatif et référendaire du 22 mars en Guinée.

Par sa voix, la République populaire de Chine fait noter que la Guinée a organisé avec succès un référendum sur une nouvelle constitution et le résultat préliminaire montre que la nouvelle constitution bénéficie d’un large soutien.

« Le référendum constitutionnel est une affaire intérieure de la Guinée. La Chine respecte le peuple de Guinée qui fait ses propres choix », indique la porte-parole du Ministère des Affaires Hua Chunying, interrogé par l’agence Xinhua.

Selon elle, les peuples chinois et guinéen entretiennent une amitié à long terme. D’ailleurs, déclare-t-elle, le référendum constitutionnel est une affaire interne de la Guinée.

Les élections du 22 mars 2020 en Guinée ont été boycottées par les principaux partis de l’opposition. Conséquences : des violences inédites ont éclaté dans plusieurs parties du pays, causant ainsi des pertes en vies humaines et des dégâts matériels importants. Face à cette situation, la communauté internationale appelle au dialogue.

Quant à la Chine, elle dit espérer que toutes les parties en Guinée renforceront le dialogue et la consultation pour sauvegarder conjointement la stabilité nationale et le développement.

« Nous espérons que la communauté internationale jouera également un rôle constructif à cet égard », tranche la Chine.

C’est donc dire, que les dés sont jetés. Les tensions diplomatiques se font sentir sur le territoire guinéen à travers les différentes réactions des puissances mondiales. Et qui connait les relations diplomatiques Russe-Etats-Unis, pourrait sans nul doute se demander si la guerre froide ne s’est pas transportée dans le pays de feu Ahmed Sékou Touré ?

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Le candidat du RPG, universel, de par le parcours, transversal, de par l’histoire

“Alpha Condé est d’origine Malinké, de par la naissance et ne l’oublie pas en restant ...