Home / Actualité / SEG / SEG: Réduire les pertes d’eau et infiltration sur le réseau

SEG: Réduire les pertes d’eau et infiltration sur le réseau

Comment lutter contre la perte d’eau à travers ses nombreuses fuites sur les canaux de conduite qui sont parfois une source potentielle de contamination ici à Conakry? Telle est l’une des problématiques majeures que doit faire face la nouvelle la Société des Eaux de Guinée.

Face à l’urgence d’une solution réflechie et perenne, l’équipe de la SEG,  prend désormais le taureau par les cornes. Faire de la lutte contre la déperdition d’eau, source d’infection et de maladie l’un de ses chevaux de bataille.

Dans la commune de Matam ce jeudi 21 avril 2022, le DG accompagné par une forte équipe de techniciens de la SEG était venu constater de visu ces nombreuses sources de gaspi  d’une quantité importante d’eau.

A en croire un technicien, la SEG perd énormément avec ces fuites d’eau liées au vieillissement des installations.

“Aujourd’hui, 3/5 litres d’eau traités et mis en distribution à Conakry partent en perte. Pour cause, la vétusté et le manque d’entretien des canaux de conduite d’eau soutenus par un sous-investissement important dans le réseau de distribution. Or, avec le réchauffement climatique, les épisodes de sécheresse et de canicule, l’enjeu devient primordial. La SEG en appelle à un plan d’urgence pour faire face à la déperdition de l’eau, les infiltrations dans le réseau avec les conséquences que nous savons tous”, a-t-il indiqué.

Un peu plus loin, il revient sur la nécessité absolue de réhabilitation de l’ensemble des canaux de conduite pour pouvoir mieux lutter contre la déperdition de l’eau et rentabiliser le secteur.

“Aujourd’hui, le taux de renouvellement des canalisations des eaux de la société de Guinée est de 0,41 %. Il faudrait ainsi plus de 120  ans pour renouveler tout le réseau à ce rythme, globalement, il y a encore beaucoup d’efforts à fournir et d’investissements à réaliser.

Le gouvernement continue de se battre pour mobiliser les financements afin de soulager les populations en matière d’eau potable”, a-t-il rappelé.

Après sa visite de terrain, le premier responsable de la SEG ne perd pas espoir. Il compte sur la détermination de son personnel, l’appui technique et financier du Gouvernement Guinéen et les partenaires étrangers pour réléver cet énorme défi afin de fournir une Eau abondante et saine aux populations.

Mariame Lamarana Diallo,

In Lerevelateur224.com.

Ceci pourrait vous interesser

Menaces et intimidations contre le journaliste Habib Marouane: Une plainte déposée contre X à la DCPJ

Depuis 72 heures pratiquement, des jeunes à bord d’une voiture 4×4 ne cessent de chasser ...