Home / Actualité / Politique / Sékhoutouréya : Alpha Condé écrit au roi Mohamed VI à l’occasion de ses 20 ans à la tête du Maroc

Sékhoutouréya : Alpha Condé écrit au roi Mohamed VI à l’occasion de ses 20 ans à la tête du Maroc

Le roi Mohammed VI a célébré ce mardi 30 juillet ses 20 ans à la tête du Maroc, un règne tiraillé entre continuité et modernité. Si le pays reste stable, il est toujours marqué par de profondes inégalités, malgré les efforts de développement et d’ouverture démocratique. A cette occasion, le président guinéen, Alpha Condé a adressé une lettre de souhait à son homologue Marocain, pour magnifier les relations des deux pays frères.

À son arrivée sur le trône en 1999, le jeune monarque de 35 ans était pourtant surnommé le « roi des pauvres » et avait suscité de grandes attentes de changement, dès son tout premier discours après la mort de son père Hassan II, où il listait les maux du pays : pauvreté, chômage, inégalités sociales.

Dans sa lettre, le pensionnaire du Palais Sékhoutouréya a réaffirmé sa volonté de contribuer à imprimer une nouvelle dynamique à la coopération multidimensionnelle entre la Guinée et le Maroc au bénéfice des populations des deux pays.

« Vos nombreuses visites dans la sous-région ouest-africaines en général et dans notre pays en particulier, ont été une occasion de resserrer les historiques liens d’amitié, de solidarité et de coopération existant entre le royaume du Maroc et la République de Guinée », a écrit le dirigeant guinéen, qui a adressé par la suite ses meilleurs vœux de santé, de prospérité, de longévité au roi Mohamed VI, ainsi qu’à sa famille, tout en formulant également ses vœux de progrès continu au peuple frère du Maroc.

Le Maroc a été agité par plusieurs mouvements de revendications dans des régions marginalisées ces dernières années. Le plusimportant, le « Hirak », a secoué en 2016-2017 quelques localités du Rif (Nord). Estimé à plusieurs centaines, le nombre exact d’arrestations et de condamnations liées au Hirak n’est pas connu, selon AFP.

Même si le roi a depuis gracié quelques 250 manifestants, rappel le média français, l’épisode du Hirak a été perçu comme une « régression » par les défenseurs de droits de l’Homme après des espoirs d’ouverture suscités par la réforme constitutionnelle de 2011, à l’époque des printemps arabes.

Cette réforme a théoriquement renforcé les pouvoirs du Premier ministre et élargi les instances démocratiques. Dans les faits, le monarque a conservé des pouvoirs exécutifs très larges, avec la haute main sur les Affaires étrangères, la Défense, la sécurité et les secteurs clés de l’économie.

En 2014, selon France224, le roi figurait dans le classement Forbes des hommes les plus riches du monde, avec une fortune estimée à plus de 2,5 milliards de dollars via la holding royale SNI rebaptisée « Al-Mada » et transformée en fonds d’investissement à capitaux privés.

Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Parlement guinéen : voici le chronogramme de la session spéciale 2020

Vendredi, 29 mai 2020, Ø 10 heures : Réunion du Bureau Ø 11 heures : Conférence des Présidents consacrée ...