Home / Actualité / Libre Opinion / Sekou Koundouno tance le CNRD : « Il est grand temps de mettre fin à la fanfaronnade et à l’arrogance »

Sekou Koundouno tance le CNRD : « Il est grand temps de mettre fin à la fanfaronnade et à l’arrogance »

» Kassi Brou, n’est pas la personne la mieux indiquée pour donner des leçons. Son mandat est à questionner. », » Les sanctions de la CEDEAO ? Et alors ? », » Ce n’est pas la CEDEAO qui a créé la Guinée ; c’est la Guinée qui a créé la CEDEAO. Respectons- nous vivants. » Ce ne sont pas avec des déclarations aussi irresponsables que l’on peut obtenir l’accompagnement par la communauté nationale et internationale de la transition en Guinée.

Beaucoup de guinéens ont applaudi le renversement du Président Alpha Condé le 5 septembre 2021. Mais la position des citoyens qui ont pris d’assaut les rues de Conakry en particulier à la faveur de cet événement ne doit pas être interprétée comme un blanc-seing donné à la junte militaire. Il est vrai que le Colonel Mamadi Doumbouya et ses compagnons ont ordonné la libération des prisonniers politiques, la réouverture du siège d’un parti politique, permis le retour des exilés politiques et restitué les documents de voyage de leaders politiques.

Mais est-ce une raison pour fermer les yeux sur les dérives que l’on commence à observer ? La réponse est non.

D’ailleurs, à chaque fois qu’il y a un coup d’État dans un pays, des mesures similaires sont prises dans le but de marquer une rupture avec l’ordre ancien mais aussi de séduire la communauté nationale et internationale. En avril 1984, le Comité Militaire de Redressement National ( CMRN) avait libéré les détenus du Camp Boiro. Ces actes de la nébuleuse CNRD n’étaient donc pas dénués de motivations politiques.

La Guinée vit une transition que tous les guinéens veulent voir déboucher sur des élections libres, crédibles et transparentes. Cette transition a besoin d’être soutenue non par des discours démagogiques et faussement nationalistes tenus dans les médias ou devant des étudiants mais par un langage de vérité.

Si la Guinée a un titre foncier, celui-ci est établi au nom de tous les guinéens et non de quelques individus qui pensent avoir le monopole du patriotisme.

Il est donc grand temps de mettre fin à la fanfaronnade et à l’arrogance pour associer toutes les composantes de la Nation à un véritable dialogue pour la conduite de la transition.

SEKOU KOUNDOUNO

RESPONSABLE DES STRATÉGIES ET PLANIFICATION DU FNDC

MEMBRE DU RÉSEAU AFRIKKI NETWORK

Ceci pourrait vous interesser

COCAN 2025 : 6 entreprises retenues dont GUICOPRES BTP pour un délai de 24 mois

Enfin, 6 entreprises sont retenues pour la réalisation des infrastructures au compte de la CAN ...