Home / Actualité / Echos de nos régions / Situation politique de la Guinée : le GOHA assure que l’heure est grave ! (Déclaration)

Situation politique de la Guinée : le GOHA assure que l’heure est grave ! (Déclaration)

Chers concitoyens, l’heure est grave, et il est temps que le peuple guinéen prenne son sort en main. Par ce temps qui court, sachons interpréter les signes du temps. Savez-vous que même si vous n’êtes pas à côté d’un lieu de concert, le son d’une musique cadencée signifie que la danse est à son comble, alors qu’une musique saccadée marque la fin d’un bal ?

Or ces derniers temps, la musique produite par Alpha Condé et ses fanatiques (on ne peut dans notre situation, parler de militants) est saccadée. Pour preuves, si vous regardez ses dernières initiatives, vous allez vous rendre compte que tout va à l’envers, et tout est sujet de contestation.

  1. Nous sommes dans la situation d’un pays sans constitution, parce que le référendum forcé nous a donné une constitution non reconnue par la majorité de la population. Et pire, même ceux qui l’ont votée ne s’y retrouvent plus, vu son tripatouillage avant sa publication ;
  2. Comment a-t-on pu organiser des élections alors qu’il y avait une crise autour de la crédibilité du fichier électoral ? Seul Alpha Condé a la réponse à cette question.
  3. Peut-on parler d’une démocratie si aucune institution républicaine n’est légitime, donc non crédible, dans notre pays ?

En toute honnêteté, quelle crédibilité accordons-nous au président de la République, à l’assemblée nationale ou encore à la cour constitutionnelle ? Le pays lui ressemble alors, immobilisé sur une chaise fixe, en attendant la chaise roulante.

  1. La CENI est-elle crédible ? Absolument pas ! Or, pour qu’il y ait des élections crédibles, il faut une CENI neutre. Peut-on parler de neutralité avec cette CENI qui travaille sous les ordres de monsieur Alpha Condé ? Où Alpha et sa clique veulent-ils conduire le pays ? Que reste-t-il de la démocratie Guinéenne que nous avons tant souffert à bâtir, certains au prix de leur vie ? La réponse ne peut venir que de tous les Guinéens, pas d’un seul guinéen. Si nous croisons les bras, nous donnerons raison à celui qui a dit que « chaque peuple mérite son sort »

Que Dieu bénisse la Guinée et les guinéens !

Conakry, le 24 Juin 2020

Chérif Mohamed Abdallah

Le Président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA)

Ceci pourrait vous interesser

La Guinée, un pays unique mais une nation en lambeaux (Par Dr Dansa Kourouma)

Des égarements spectaculaires sont monnaie courante en Guinée depuis quelques temps: des propos malsains, haineux ...