Home / Actualité / Libre Opinion / Sortie médiatique d’Alpha Condé : Après moi, le néant ! Après moi, que la Guinée explose !(Par Mandian Sidibé)

Sortie médiatique d’Alpha Condé : Après moi, le néant ! Après moi, que la Guinée explose !(Par Mandian Sidibé)

Selon des informations relayées par plusieurs sites Internet guinéens, l’ex-Président, Alpha Condé, aurait longuement communiqué, depuis la Turquie, où il est censé être en soins, avec un journaliste convoyé à Dakar à cet effet. Le journaliste aurait été déplacé sur Dakar par Mamadi Sinkoun Kaba, l’ex-Directeur du Protocole d’Etat du Président déchu, depuis le 5 septembre 2021. À en croire les propos attribués au Pro-faussaire Alpha Condé, celui-ci tenterait, sans détour ni contour, de déstabiliser la Guinée, à partir de l’extérieur, quitte à pactiser avec le diable….

Toutefois, la question que bon nombre de Guinéens se posent et sont en droit de se poser est celle de savoir s’il s’agit effectivement de l’ancien chef de l’Etat guinéen qui a conversé avec le journaliste. Et ce, pour plusieurs raisons.

Premièrement, pourquoi convoyer un journaliste à Dakar pour une conversation téléphonique qui aurait bien pu se tenir depuis Conakry vers la Turquie où se trouve officiellement l’ancien dictateur ? Alpha Condé se serait-il déplacé clandestinement sur Dakar ? Rien n’est moins sûr.

Deuxièmement, s’il s’agit bien de lui, pourquoi n’a-t-il pas utilisé les services de son journaliste habituel, François Soudan de Jeune Afrique ? Serait-il en brouille avec son ami journaliste (alimentaire ?) dont les relations avec lui datent d’au moins une quarantaine d’années ?

Et enfin, s’il s’agit bien de lui, aurait-il finalement décidé de fouler au pied l’accord de réserve qui lui avait permis d’aller suivre des soins en Turquie ? Si c’est le cas, on peut bien dire que l’ancien dictateur s’est bien moqué des autorités guinéennes et celles de la Turquie, qui avaient accepté de le recevoir sur la base de cet accord de réserve sur la politique de son pays d’origine.

Dans la même logique, il s’est également bien moqué du Peuple de Guinée, qui avait montré une certaine compassion à son égard, consécutivement à ce que tout le monde pensait être une grave maladie qu’il trainerait. Il serait alors intéressant de savoir, à présent, les sentiments d’Ankara à l’endroit de ce colis, décidément encombrant. Et aussi, ceux de l’ancien Premier Kassory Fofana et de l’ancien ministre de la Défense Mohamed Diané, pour lesquels les sorties hasardeuses d’Alpha Condé ne militent pas en faveur d’un dénouement de leur situation carcérale. Que dire également des militants de son parti, le RPG/Arc-en-ciel, abandonnés à eux-mêmes, par un leader, qui préfère communiquer avec une poignée d’entre eux ?

Des militants auxquels il lance d’ailleurs un appel à collaborer désormais avec son ancienne opposition. Si, en tout cas, les propos qui lui sont attribués sont effectivement de lui, si c’est le même Alpha Condé qui appelle à pactiser avec 《l’ennemi d’hier》, rien que pour assouvir ses intentions machiavéliques, c’est qu’il prend ses propres militants pour de véritables moutons de Panurge. Ce qui serait loin d’être le cas pour des militants qui ont désormais une longue expérience politique.

Avec cette sortie, l’on se rend compte que l’ancien Président n’a pas la mesure exacte de la situation sociopolitique actuelle de son pays, lui qui rêve toujours de ‘’reprendre son pouvoir’’. Qu’est-ce que des individus sataniques ont bien pu lui miroiter pour qu’il croie à la faisabilité du délire portant sur une quelconque tentative de subversion ?

Lui a-t-on caché que si ses militants lui accordaient encore du respect, ce n’était pas pour qu’il revienne à la tête du RPG (à plus forte raison au pouvoir), mais pensaient plutôt à lui accorder un titre de repos de Président d’Honneur du parti, afin de laisser la chance à un autre de diriger l’ancienne formation politique au pouvoir. C’est pourtant cela la réalité que ceux qui communiquent régulièrement avec lui se gardent bien de lui dévoiler. La vérité, c’est que pour le Guinéen, la page Alpha Condé est définitivement tournée, reléguée aux oubliettes.

Mais, il se pourrait bien que le Pro-faussaire le sache, mais fait toute cette gymnastique pour assouvir sa soif débordante de faire du mal. Il avait, en effet, dans un premier temps, réussi, depuis la Turquie, à diviser les cadres de son parti, qui pouvaient postuler à son remplacement et se réjouit de l’emprisonnement de certains. Ce n’est qu’un euphémisme de préciser qu’Alpha Condé est à la base des brouilles entre Kassory, Diané, Lilou, Damaro et Koulibaly, qui se regardent tous, à présent, en chiens de faïence. Sa logique à lui : Moi, tout pour moi et rien pour les autres.

Mais summum de la méchanceté, il tente, par ses agissements, de mettre du sable dans les relations diplomatiques entre Conakry et Ankara. Se disant qu’il a atteint un niveau où Ankara n’oserait plus le livrer aux autorités guinéennes, comme l’ont fait celles d’Abu Dhabi.

Pour lui, Ankara se contentera de l’expulser pour qu’il puisse tomber dans les bras de son ami au Congo, d’où il pourra monter tous les stratagèmes pour déstabiliser son pays. C’est cela que son génie diabolique lui dicte : Après moi le néant, autrement sans moi, que la Guinée explose. C’est méchant, mais c’est ainsi qu’est Alpha Condé.

En fait, Alpha Condé n’est pas malade, il a simplement abusé de tout le monde, y compris son épouse et son fils, qui se méfient actuellement de lui comme de la peste.

«Vous avez vu, je suis bien en forme, j’ai rajeuni de 20 ans, plus jeune que Sinkoun (rire). C’est pourquoi, je communique par vidéo avec mes cadres et militants, pour qu’ils sachent que je suis en forme». N’est-ce pas ce qu’il aurait confié au journaliste envoyé spécial à Dakar ? Les autorités de la Turquie tiennent alors à travers cette phrase son bulletin de santé pour le ramener tranquillement en Guinée où la justice l’attend pour répondre de certains crimes de sang.

Qui sème le vent récolte la tempête. Tentez, tant soit peu, de déstabiliser la Guinée et voyez la suite. Rira qui rira le dernier. Que d’illusions !

Vous êtes réellement déconnecté, Monsieur le Pro-faussaire, de la marche glorieuse et patriotique amorcée par le CNRD et son Président, le désormais Chouchou des Guinéens de toutes obédiences confondues, le Colonel-libérateur-bâtisseur Mamadi Doumbouya.

Ayez tout au moins la bonne foi d’admettre que la Guinée sort, à grandes enjambées, de sa léthargie, après votre départ, vivement applaudi aujourd’hui par la quasi-totalité des Guinéens épris de paix et du développement de leur pays.

Mandian SIDIBÉ
Journaliste

Ceci pourrait vous interesser

Guinée: La CNROC invite le peuple à ne pas reconnaitre le CNRD et toutes les institutions de la transition, au-delà du 31 décembre 2024 (Déclaration)

La Coalition Nationale pour le Retour à l’Ordre Constitutionnel (CNROC), a tenu ce samedi, 18 ...