Home / Actualité / Politique / Soulay Thiâ’nguel brise le silence : ‘’Je remercie le président de la République’’

Soulay Thiâ’nguel brise le silence : ‘’Je remercie le président de la République’’

De retour à Conakry après 5 ans d’exil n France, Souleymane Bah alias Soulay Thiâ’nguel, l’ancien Directeur de la cellule de communication de l’UFDG, s’est exprimé ce mardi 15 juin 2021, après plusieurs spéculations liées à son retour au bercail. Ce proche de Cellou Dalein Diallo a exprimé ses remerciements et sa gratitude au président de la République, chez nos confrères des grandes gueules.

Selon le conseiller en communication de Cellou Dalein Diallo, ‘’ce sont des amis de l’autre côté qui m’ont aidé à régler le problème. Je ne dirai pas leurs noms. Parce que les personnes en question ne tiennent pas revendiquer quoi que ce soit. Je vous explique de façon succincte. J’ai des amis avec lesquels j’ai parlé de ce problème. Comme je dis souvent, ils connaissaient le bâtiment mais ils ne connaissaient pas les chambres. Ils n’étaient pas entrés dans les chambres pour savoir ce qu’il y avait dans chacune des chambres ’’.

Se basant sur les informations en sa possession, Soulay Thiâ’nguel assure que le président de la République n’était pas au courant des détails de cette affaire de meurtre du journaliste Mohamed Koula Diallo. “Quand il a été informé, il a contacté les personnes concernées par l’affaire pour demander aux uns et aux autres de prendre les dispositions qu’il faut pour que je rentre en toute sécurité et sérénité’’.

Pour l’opposant, c’est d’ailleurs le lieu de rendre à César ce qui est à César. “Je remercie le président de la République. Il a demandé à ceux qui sont directement concernés par l’affaire de se mettre en ordre pour régler le problème pour que je puisse rentrer en Guinée et que je sois en sécurité. Je le remercie pour cela’’, tranche cet expert en communication.

A suivre…

Reveilguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Non ! Tout n’est pas mauvais dans l’industrie littéraire guinéenne

La devise de la littérature s’adapte à son époque. Faites de la critique mais pas ...