Home / Actualité / Transition en Guinée / Transition en Guinée : l’inter coalition des partis (ICP) solidaire des injonctions de la CEDEAO

Transition en Guinée : l’inter coalition des partis (ICP) solidaire des injonctions de la CEDEAO

L’inter Coalition Politique (CORED-BOC) réunie en séance plénière extraordinaire ce 04 avril 2022 à son siège à Dixinn Bora prend acte du communiqué final en date du 25 mars 2022, du Sommet extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO à Accra sur la situation en Guinée.

L’ICP (CORED et BOC) est solidaire de la CEDEAO dans ses préoccupations quant à la situation socio politique qui prévaut en Guinée particulièrement :

  • L’absence de visibilité sur le processus de la transition caractérisé par l’expiration du délai des six mois fixé pour l’organisation des élections

– L’absence d’un délai ainsi qu’un chronogramme de la transition, la non définition des priorités et le manque de progrès dans la conduite du processus ;

  • La dégradation inquiétante de la situation sociopolitique due au manque d’un cadre formel de dialogue entre le CNRD et les Partis politiques.

L’ICP fait sienne l’injonction quant à la finalisation d’un chronogramme consensuel de la transition à la date buttoir du 25 avril 2022.

L’ICP (CORED et BOC) exige l’inclusivité et le dialogue avec les acteurs dans la gestion de la transition seul gage d’apaisement des tensions à travers le pays et pour une transition pacifique.

L’ICP (CORED et BOC) déplore le manque de respect par les autorités de la transition des dispositions légales et réglementaires dans le processus de récupération des biens présumés appartenir à l’Etat.

L’ICP (CORED et BOC) consciente du manque de confiance entre les différents acteurs de la transition, réitère la nomination d’un facilitateur de la CEDEAO.

L’ICP (CORED et BOC) invite le CNRD et le Gouvernement à tout mettre en œuvre pour sauvegarder un climat de paix et de sérénité au niveau nationale au profit des populations déjà très éprouvée par la précarité des conditions de vie.

L’ICP (CORED et BOC) rappelle que la Guinée ne saurait vivre en marge de la communauté internationale et exhorte le CNRD et le Gouvernement à promouvoir de bonnes relations de travail et de collaboration avec les Organisations internationales particulièrement la CEDEAO dont elle est membre fondateur.

L’ICP (CORED et BOC) réaffirme son engagement à mettre tous les moyens légaux en œuvre pour défendre la démocratie et l’État de droit en République de Guinée.

Conakry, le 04 Avril 2022

La PLENIÈRE

Ceci pourrait vous interesser

Menaces et intimidations contre le journaliste Habib Marouane: Une plainte déposée contre X à la DCPJ

Depuis 72 heures pratiquement, des jeunes à bord d’une voiture 4×4 ne cessent de chasser ...