Home / Actualité / Politique / Tribune- Halte à la mascarade électorale en cours !

Tribune- Halte à la mascarade électorale en cours !

La CENI vient de publier la liste des partis politiques retenus pour les élections législatives du mois prochain. Des élections qui verront la non-participation des poids lourds de l’opposition qui ont opté pour le boycott du scrutin.

Malgré les réserves formulées par l’opposition républicaine pour l’assainissement du fichier électoral et la révision des listes, la CENI a décidé d’avancer en proposant une date pour les élections.

Cependant, pour qu’un vote soit valide, il faudra un taux de participation assez acceptable. Connaissant la configuration du paysage politique guinéen; le taux d’abstention sera élevé partout si les consignes de boycott sont suivis.

Par contre, en Haute Guinée, la participation sera élevée, car déjà planifiée pour l’être. Le bourrage des urnes prélavera dans les bastions du RPG, vu le pourcentage manipulé des enrôlements de tous genres, sans tenir compte des critères de transparence en matière électorale.

Les législatives, tout comme les communales représentent un choix particulier de proximité dû à plusieurs facteurs dans un contexte bien déterminé. Or, cette année des hommes politiques très populaires ont décidé de ne pas se présenter, même dans leurs fiefs incontestés. Ils sont de ceux qui critiquent sévèrement les manquements de la CENI.

Vu la liste des partis politiques ayant fait acte de candidature pour avoir des députés dans la future assemblée nationale, on risque d’avoir un parlement non représentatif de la réalité sur le terrain. Ça sera une coquille vide qui ne sera pas légitime aux yeux d’une partie des guinéens. Le RPG y régnera en maitre absolu, car devant, il n’y aucun adversaire de poids. La dictature et la confiscation des pouvoirs se renforceront davantage au détriment de l’équilibre démocratique.

C’est pourquoi, tous les acteurs politiques doivent éviter que la mascarade prenne le dessus dans ce processus. Le dialogue doit reprendre pour que les élections soient inclusives permettant aux guinéens de faire leurs choix dans le calme avec toutes les garanties de transparence.

La CENI et son président doivent arrêter le processus en cours, et tenir compte des observations faites par les uns et les autres pour avoir des scrutins apaisés et crédibles.

Maitre Salif Kébé est face à son destin, en tant que président ‘’indépendant’’ d’une institution républicaine. Qu’il se démarque de la fraude, de la forfaiture, de la manipulation et qu’il s’assume devant ses responsabilités pour honorer son serment. Qu’il prenne exemple sur un grand homme de droit guinéen, qui avait eu l’audace et la grandeur de dénoncer « les sirènes révisionnistes » et les fossoyeurs de valeurs, d’éthiques et de principes républicains.

La lutte continue !

Almamy Kémo

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : une nouvelle dynamique de soutien pour la continuité du pouvoir d’Alpha Condé ?

Après l’adoption de la Nouvelle Constitution controversée du 22 mars dernier, le pouvoir d’Alpha Condé ...