Home / Actualité / Libre Opinion / Vidons nos tasses remplies de haines pour être tous, Zen! Pourquoi Colonel Moussa Camara à la tête de la Douane guinéenne ?

Vidons nos tasses remplies de haines pour être tous, Zen! Pourquoi Colonel Moussa Camara à la tête de la Douane guinéenne ?

Karl Marx nous enseigna que:  » l’être social, determine la conscience sociale « . Ce qui revient à dire que s’il (Moussa Camara) n’était pas ici (lieu de campagne politique ) hier, des imbéciles allaient le faire sauter et prendre son poste. Certainement CAMARAKE serait au champ! Est-ce de là qu’on peut devenir DG de la douane?

Ce que je ne comprends pas et qui me déçois, est que nous qui cherchons à œuvrer pour lutter contre ces valeurs négatives d’ethnocentrisme, sommes toujours confrontés à la volonté manifeste de la majorité, surtout certaines élites qui refusent de conscientiser les leurs ! Faire changer les paradigmes pour vaincre nos angoisses et piétiner nos peurs sont les vrais challenges collectifs auxquels nous intellectuels sommes interpellés!

Aujourd’hui, aucun des grands leaders du paysage politique actuel n’a de parcours, en dehors de la hauteur sphère de l’administration publique.

Le trio de PM leader politique de premier plan (duquel j’ai du respect ), certainement que viendra incessamment compléter ou grossir les rangs le PM Kassory, n’ont de repères que l’administration publique où ils ont accumulé décrets sur décrets. Jésus christ a dit: « tu vois la paille qui est dans l’œil de ton semblable et tu es incapable de voire la poutre qui est dans le sien »!

Fragiliser le tissu social par nos discours et actes, ne fera que raviver les tensions déjà assez vives! Acceptons de suivre l’armée dans ses choix, car en leur sein, ces valeurs négatives en nous civils, sont moindres (je ne dis pas qu’elles n’existent point).

Le chemin à parcourir avec le CNRD est long, sinueux et plein d’embûches. Il faut éviter au CNRD de bâcler les choses. Pour mémoire, fort est de rappeler que les élections de 2010, très malheureusement n’ont pas été financées par la soi-disant communauté internationale. Les autorités d’alors avaient recouru à la planche à billets et nous avons en mémoire la douloureuse expérience vecue par le peuple qui a payé jusqu’au dernier « Dalassi », la bêtise des décideurs d’alors. Pendant que la facture très salée des quatre (04) élections organisées en 2018 et 2020, sont aussi en cours de régularisation ou d’appurement, voilà qu’on veut nous jeter dans les précipices et gouffres des élections.

Faire quitter le CNRD rapidement et mettre un de ces grands leaders ou favoris aux élections, ne changeront pas fondamentalement et je dis en rien, les problèmes essentiels que rencontrent le peuple. D’ailleurs se serait suicidaire et apparaît comme une opération contre les intérêts vitaux de la nation. Nous n’avons pas de problèmes d’élection. Le péril majeur aujourd’hui, est notre division. Voilà pourquoi je réponds au grand frère cheri Thierno Monenembo que certes sans ambages, on pourrait éclater ou exploser en mille ou mille milliards de morceaux, si et seulement si, le pilier central des cinq (05) « R », valeurs du CNRD qu’est le « RASSEMBLEMENT », ne sera pas une tangible réalité !

Il ne me reste qu’à congratuler mon petit esclave, nouveau DG de la Douane guinéenne et qui inaugure le decret-photo, une sorte de biométrique introduite dans les actes du pouvoir central en Guinée pour éviter toute confusion !

Que Dieu bénisse et Protège la Guinée ! Amen !

Souleymane Doumbouya, consultant

Ceci pourrait vous interesser

Lettre ouverte au Ministre de l’Habitat : « Rendez-nous, pardon, notre patrimoine historique ferroviaire »

Bonjour Votre Excellence, Je rends grâce à dieu pour votre nomination à la tête de ...