Home / Actualité / Echos de nos régions / Violences, meurtres du 22 mars en Guinée : le ministre de la Justice donne des consignes fermes aux Procureurs

Violences, meurtres du 22 mars en Guinée : le ministre de la Justice donne des consignes fermes aux Procureurs

Dans un communiqué sous forme de déclaration, le ministre de la justice, garde des sceaux s’est enfin prononcé sur les violences survenues en marge du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars dernier émaillé de morts d’homme à Conakry tout comme dans certaines villes du pays.

Selon Mohamed Lamine Fofana, le déroulement de ce double scrutin a donné l’occasion à des individus de se livrer à des exactions et des casses avec l’intention évidente de perturber, voire empêcher le déroulement normal du processus électoral.

Suite donc à cet évènement tragique, l’Etat entend engager une procédure appropriée en pareille circonstance.

« En ma qualité de ministre de la Justice, Garde des Sceaux, j’instruis les deux procureurs Généraux près les Cours d’Appel de Conakry et de Kankan à veiller sur la mise en application de l’action publique, afin de mener une enquête approfondie et accélérée de nature à identifier les auteurs, coauteurs complices et commanditaires », a ordonné le ministre Mohamed Lamine Fofana.

Merci de lire la suite de cette déclaration ci-dessous…

Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Mamou: Saliou Kégnèko, son fils Abdoul Sonoco dans la ferveur de la campagne pour la réélection d’Alpha Condé!

Très proche du président Alpha Condé, candidat à sa propre succession à la présidentielle du ...