Home / Actualité / Echos de nos régions / Violences meurtrières à Dubréka, Coyah et Kamsar : Cellou, Sidya et Kouyaté dénoncent une barbarie d’Etat…

Violences meurtrières à Dubréka, Coyah et Kamsar : Cellou, Sidya et Kouyaté dénoncent une barbarie d’Etat…

Les violences meurtrières ayant entrainé des morts d’hommes ce mardi 12 mai 2020 dans les villes de Dubréka, Coyah et Kamsar, ne laissent pas de marbre les opposants Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré et Lansana Kouyaté, respectivement leaders des partis UFDG, UFR et PEND.

Alors que la journée du mardi a été émaillée de violences à Dubréka, Coyah et Kamsar causant 7 morts en tout et une vingtaine de blessés, Cellou Dalein Diallo estime que rien ne peut arrêter la main meurtrière du président Alpha Condé. En conséquence, l’ancien chef de file de l’opposition prévient, que le seul le départ du chef de l’Etat peut mettre fin au carnage.

« Décidément, rien ne peut arrêter la main meurtrière de Alpha Condé. Ni la pandémie, ni le mois saint de Ramadan, ni l’extrême pauvreté qui assaille son peuple, rien ne le retient.
Il continue de faire arrêter, séquestrer et tuer, à bout portant et sans motif, ses compatriotes. Ce mardi, ce sont 7 citoyens dont 1 à Kamsar, 1 à Dubréka et 5 à Coyah qui sont tombés sous les balles des forces de l’ordre. Peuple de Guinée, seul le départ de Alpha Condé peut mettre un terme au carnage récurrent de tes enfants.
Mobilisons-nous en conséquence ! » dénonce le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée.

Pour Sidya Touré, la Guinée vit très mal en cette période de Covid-19. La violence d’Etat est absolument inacceptable.

« Je suis choqué par la facilité avec laquelle des jeunes gens ont été tués aujourd’hui. En attendant sept personnes sur des théâtres totalement différents #Coyah#Dubreka et #Kamsar. La #Guinée vit très mal cette période de Coronavirus. La violence d’état est absolument inacceptable » réagit de son côté le président de l’Union des Forces Républicaines.

Faudrait-il que le guinéen soit toujours tué pour un oui ou un non? S’interroge Lansana Kouyaté. De l’avis du patron du PEDN, la terrible tragédie qui s’est déroulée ce mardi dans ces villes est une preuve de plus de la préférence du régime de Conakry à la confrontation et à la domination.

« Plusieurs morts et blessés auraient été enregistrés. Il aurait juste suffit d’écouter les citoyens et renforcer le dispositif à la sortie de Dubreka et de Coyah. Nos condoléances les plus attristées aux familles éplorées et nos vœux de prompt rétablissement aux blessés. Une énième fois, nous demandons que justice soit faite. Ces crimes ne devront pas rester impunis » alerte Lansana Kouyaté, sur sa page Facebook.

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Football: Antonio Souaré, KPC, Bouba Sampil, Mathurin Bangoura s’entretiennent et parlent le même langage, devant Kiridi Bangoura

Alors que les lampions ne se sont même pas, encore, éteints sur la grandiose cérémonie ...