Home / Société / Baccalauréat Unique session 2019 : l’épreuve de français a fuité sur le réseau social ‘’WhatsApp’’

Baccalauréat Unique session 2019 : l’épreuve de français a fuité sur le réseau social ‘’WhatsApp’’

C’est une information qui nous a été confirmée par le directeur du service information, documentation du ministère en charge de l’éducation nationale et de l’Alphabétisation. Le Baccalauréat Unique session 2019 n’aura pas fini sans que des actes de fraudes ne soient signalés lors des épreuves. Cette année encore, il y a bel et bien eu des fuites de Sujets. Le cas révélé par les autorités de l’éducation, est l’épreuve de Français option sciences sociales.

Selon Mohamed Ansa Diawara qui s’est confié à un journaliste de notre rédaction, plusieurs cas de fraudes ont été signalés dans des centres d’examen. L’épreuve de Français qui devait être lancée ce jeudi 19 Juillet 2019, un jour seulement avant la fin du BAC, a évidemment fuité sur le réseau social WhatsApp.

Ce jeudi matin, le service des examens a pu mettre main sur une épreuve de français sur WhatsApp. Après vérification, enseigne notre interlocuteur, il a été constaté que c’était l’épreuve qui devrait être lancée.

Aussitôt informé, le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation a automatiquement changé l’épreuve mise en cause qui s’était apparemment rependue sur l’ensemble du pays.

« L’épreuve a été aussitôt changée et un message d’urgence a été envoyé sur tout le territoire national afin de décaler le passage de l’épreuve de deux heures » a confié Mohamed Ansa Diawara.

En lieu et place de 9 heures, c’est 11h que l’épreuve a été finalement lancée pour une question de sécurité. Des enquêtes sont annoncées pour situer les responsabilités et traduire les présumés auteurs devant les tribunaux du pays.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Mort tragique de George Floyd: la CEDEAO soutient l’UA dans sa démarche de ‘’désapprobation’’

La communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) vient de condamner la mort ...