Home / Actualité / Conseil des ministres / Compte-rendu de la session ordinaire du conseil des ministres du jeudi, 9 décembre 2021

Compte-rendu de la session ordinaire du conseil des ministres du jeudi, 9 décembre 2021

La session ordinaire du Conseil des Ministres s’est tenue ce jeudi 09 décembre 2021 de 10h à 12h sous la haute autorité de son 𝐄𝐱𝐜𝐞𝐥𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐌𝐨𝐧𝐬𝐢𝐞𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐏𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐓𝐫𝐚𝐧𝐬𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧, 𝐏𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐂𝐍𝐑𝐃, 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐝𝐞 𝐥’𝐄́𝐭𝐚𝐭, 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐬𝐮𝐩𝐫𝐞̂𝐦𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐀𝐫𝐦𝐞́𝐞𝐬, 𝐥𝐞 𝐂𝐨𝐥𝐨𝐧𝐞𝐥 𝐌𝐚𝐦𝐚𝐝𝐢 𝐃𝐎𝐔𝐌𝐁𝐎𝐔𝐘𝐀.

𝐿𝑒𝑠 𝑝𝑜𝑖𝑛𝑡𝑠 𝑠𝑢𝑖𝑣𝑎𝑛𝑡𝑠 𝑒́𝑡𝑎𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑖𝑛𝑠𝑐𝑟𝑖𝑡𝑠 𝑎̀ 𝑙’𝑜𝑟𝑑𝑟𝑒 𝑑𝑢 𝑗𝑜𝑢𝑟 :

𝐈. 𝐌𝐄𝐒𝐒𝐀𝐆𝐄 𝐃𝐄 𝐒𝐎𝐍 𝐄𝐗𝐂𝐄𝐋𝐋𝐄𝐍𝐂𝐄 𝐌𝐎𝐍𝐒𝐈𝐄𝐔𝐑 𝐋𝐄 𝐏𝐑𝐄́𝐒𝐈𝐃𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐓𝐑𝐀𝐍𝐒𝐈𝐓𝐈𝐎𝐍, 𝐏𝐑𝐄́𝐒𝐈𝐃𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐔 𝐂𝐍𝐑𝐃, 𝐂𝐇𝐄𝐅 𝐃𝐄 𝐋’𝐄́𝐓𝐀𝐓, 𝐂𝐇𝐄𝐅 𝐒𝐔𝐏𝐑𝐄̂𝐌𝐄 𝐃𝐄𝐒 𝐀𝐑𝐌𝐄́𝐄𝐒.

𝐈𝐈. 𝐂𝐎𝐌𝐏𝐓𝐄 𝐑𝐄𝐍𝐃𝐔 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐒𝐄𝐒𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐎𝐑𝐃𝐈𝐍𝐀𝐈𝐑𝐄 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐈𝐍𝐓𝐄𝐑𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐄́𝐑𝐈𝐄𝐋 𝐃𝐔 𝐌𝐀𝐑𝐃𝐈 𝟎𝟕 𝐃𝐄́𝐂𝐄𝐌𝐁𝐑𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟏.

𝐈𝐈𝐈. 𝐑𝐄𝐂𝐎𝐌𝐌𝐀𝐍𝐃𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍𝐒 𝐄𝐓 𝐃𝐄́𝐂𝐈𝐒𝐈𝐎𝐍𝐒.

𝐈𝐕.𝐃𝐈𝐕𝐄𝐑𝐒.

𝐈. 𝐌𝐄𝐒𝐒𝐀𝐆𝐄 𝐃𝐄 𝐒𝐎𝐍 𝐄𝐗𝐂𝐄𝐋𝐋𝐄𝐍𝐂𝐄 𝐌𝐎𝐍𝐒𝐈𝐄𝐔𝐑 𝐋𝐄 𝐏𝐑𝐄́𝐒𝐈𝐃𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐓𝐑𝐀𝐍𝐒𝐈𝐓𝐈𝐎𝐍, 𝐏𝐑𝐄́𝐒𝐈𝐃𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐔 𝐂𝐍𝐑𝐃, 𝐂𝐇𝐄𝐅 𝐃𝐄 𝐋’𝐄́𝐓𝐀𝐓, 𝐂𝐇𝐄𝐅 𝐒𝐔𝐏𝐑𝐄̂𝐌𝐄 𝐃𝐄𝐒 𝐀𝐑𝐌𝐄́𝐄𝐒.

Au titre du premier point de l’ordre du jour, 𝐌𝐨𝐧𝐬𝐢𝐞𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐏𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐓𝐫𝐚𝐧𝐬𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧, 𝐏𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐂𝐍𝐑𝐃, 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐝𝐞 𝐥’𝐄́𝐭𝐚𝐭, 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐬𝐮𝐩𝐫𝐞̂𝐦𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐀𝐫𝐦𝐞́𝐞𝐬, 𝐥𝐞 𝐂𝐨𝐥𝐨𝐧𝐞𝐥 𝐌𝐚𝐦𝐚𝐝𝐢 𝐃𝐎𝐔𝐌𝐁𝐎𝐔𝐘𝐀 a déploré les mauvaises conditions d’installation de plusieurs départements ministériels alors que les domaines de l’État sont illégalement occupés. De même, l’État continue de payer des loyers élevés pour abriter ses institutions.

Par conséquent, le Président de la Transition instruit le Gouvernement pour la saisine rapide de la commission interministérielle chargée de la récupération des biens de l’État pour permettre au plus vite la libération des locaux appartenant au domaine public et pouvant bénéficier aux administrations.

Le Chef de l’État a attiré l’attention du Ministre de l’Énergie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures sur le surinvestissement massif dans l’énergie solaire alors que la Guinée dispose de plus de 𝟏𝟏𝟎𝟎 𝐌𝐞́𝐠𝐚𝐰𝐚𝐭𝐭𝐬, 𝐝’𝐞́𝐥𝐞𝐜𝐭𝐫𝐢𝐜𝐢𝐭𝐞́ 𝐝𝐨𝐧𝐭 𝟕𝟎𝟎 𝐝𝐞 𝐬𝐨𝐮𝐫𝐜𝐞 𝐡𝐲𝐝𝐫𝐨𝐞́𝐥𝐞𝐜𝐭𝐫𝐢𝐪𝐮𝐞.

Notre pays produit plus qu’il ne consomme d’électricité. Il instruit ainsi le Ministre de veiller à l’amélioration des services aux consommateurs tout en recommandant une amélioration de l’éclairage public.

Au titre de la problématique du chômage, le Chef de l’État, tout en rappelant que le 𝐂𝐍𝐑𝐃 tient à respecter les engagements internationaux de la Guinée en matière de droit du travail, recommande au Ministre du Travail et de la Fonction publique et celui de la Sécurité et de la Protection Civile d’engager une réflexion sur l’augmentation éventuelle du prix du permis du travail pour les travailleurs étrangers, en situation régulière. L’objectif est d’inciter les entreprises et les employeurs en général à embaucher prioritairement les Guinéennes et les Guinéens à la recherche d’emploi.

Au sujet du Projet Simandou, le Président de la Transition appelle les CEO des deux parties (Winning/Rio Tinto) à maintenir le dialogue en vue de trouver une solution de mutualisation financière pour la production des infrastructures (chemin de fer et du port de Moribaya).

𝐈𝐈. 𝐂𝐎𝐌𝐏𝐓𝐄 𝐑𝐄𝐍𝐃𝐔 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐒𝐄𝐒𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐎𝐑𝐃𝐈𝐍𝐀𝐈𝐑𝐄 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐈𝐍𝐓𝐄𝐑𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐄́𝐑𝐈𝐄𝐋 𝐃𝐔 𝐌𝐀𝐑𝐃𝐈 𝟕 𝐃𝐄́𝐂𝐄𝐌𝐁𝐑𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟏.

Dans son message, son Excellence 𝐌𝐨𝐧𝐬𝐢𝐞𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐏𝐫𝐞𝐦𝐢𝐞𝐫 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞, 𝐌𝐨𝐡𝐚𝐦𝐞𝐝 𝐁𝐞́𝐚𝐯𝐨𝐠𝐮𝐢 a entamé son introduction par la situation financière de la Société d’Électricité de Guinée (EDG) qui accuse un lourd déficit vis-à-vis des créanciers internationaux. Il a demandé la tenue dans le plus bref délai d’une session interministérielle spéciale à cet effet.

Ensuite, son message a porté essentiellement sur la présentation de la feuille de route aux membres du gouvernement. Il a rappelé que la Charte de la transition avait fixé un délai d’un mois après l’installation du Gouvernement pour soumettre la feuille de route au Chef de l’État.

Il a réservé au Conseil, la primeur de sa lecture en rappelant sa fidélité à la Charte de la transition et au cadre logique élaboré lors de la retraite gouvernementale afin de requérir les avis et les suggestions.

En complément :

❇️ Le Ministre de l’Économie et des Finances s’est félicité de cette feuille de route qui est en ligne avec la communauté des bailleurs de fonds ;

❇️ Les Ministres en charge de la Communication, de la Santé, de la Fonction Publique et de l’Urbanisme ont mis l’accent sur la nécessité de mettre en place une stratégie de communication efficace afin de faire la pédagogie nécessaire de cette feuille de route auprès de la population.

Il a conclu son propos en demandant aux membres du Gouvernement de s’inspirer de cette feuille de route en vue d’élaborer les leurs.

Au titre des communications :

𝐋𝐚 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐄𝐧𝐯𝐢𝐫𝐨𝐧𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐞𝐭 𝐝𝐮 𝐃𝐞́𝐯𝐞𝐥𝐨𝐩𝐩𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐃𝐮𝐫𝐚𝐛𝐥𝐞 a fait une communication relative à la mise en œuvre de la Contribution Déterminée au niveau National (CDN) 2021. Sa communication avait pour but d’initier une série d’échanges au sein du Gouvernement sur la contribution de chaque Département ministériel à la mise en œuvre de la CDN de notre pays. La Ministre a souligné les différents points autour desquels s’articule la Contribution nationalement déterminée et proposé des mesures de mitigation.

Elle a annoncé au Conseil que ces mesures coûtent 15 milliards de dollars pour l’atténuation et 1 milliard de dollars pour l’adaptation à l’horizon 2030. Pour sa mise en œuvre, elle a également annoncé qu’un plan d’investissement a été élaboré avec le concours de la Banque Mondiale ainsi que la mise en place d’un comité national climat.

Au terme du débat, le Conseil a approuvé la communication de Madame la Ministre tout en recommandant :

❇️ D’élaborer un « Plan national d’Environnement » en concertation avec tous les départements ministériels ;

❇️ De concevoir des projets pour permettre à notre pays d’absorber les Fonds verts;

❇️ D’élaborer un plan de protection des sources de nos cours d’eaux et de nos forêts.

𝐋𝐚 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐏𝐞̂𝐜𝐡𝐞 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥’𝐄́𝐜𝐨𝐧𝐨𝐦𝐢𝐞 𝐌𝐚𝐫𝐢𝐭𝐢𝐦𝐞 a fait une communication relative à la problématique des débarcadères de pêche.

Elle a commencé par mettre en évidence les données de cadrage du secteur de la pêche dans notre pays et souligné que notre pays dispose d’une façade maritime de 300 Km de côte et de 235 débarcadères de pêche le long du littoral, dont 9 seulement sont aménagés par l’État et quelques autres sites gérés par des opérateurs privés porteurs d’un bail avec les services de l’État.

Elle a informé le Conseil que dans ces débarcadères accostent près de 8000 pirogues de pêche artisanale et 200 navires de pêche artisanale avancée. Elle a déploré l’état d’hygiène des débarcadères de Boulbinet, Bonfi, Koba, Koukoudé et Kamsar due à l’intensité des activités, aux installations anarchiques et à une passivité des structures de gestion.

Face à ce constat, Madame la Ministre a estimé urgent de prendre un certain nombre de mesures en lien avec d’autres ministères notamment (ministères de la Défense, de l’Administration du Territoire et de l’Urbanisme) relatives notamment à l’assainissement et à la sécurité ainsi que des mesures plus spécifiques ayant trait à l’environnement institutionnel et au renforcement de la surveillance des navires de pêches.
Au cours du débat, la plupart des interventions ont convergé sur la nécessité de chiffrer les mesures préconisées par la Ministre de la Pêche.

Au terme du débat, le Conseil a reconnu la portée de la communication de la Ministre sur les activités de la pêche artisanale en recommandant de :

1️⃣ – 𝐑𝐞𝐧𝐟𝐨𝐫𝐜𝐞𝐫 𝐥𝐚 𝐬𝐞́𝐜𝐮𝐫𝐢𝐬𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐞𝐭 𝐥𝐚 𝐬𝐮𝐫𝐯𝐞𝐢𝐥𝐥𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐩𝐨𝐫𝐭𝐬 𝐞𝐭 𝐝𝐞́𝐛𝐚𝐫𝐜𝐚𝐝𝐞̀𝐫𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐩𝐞̂𝐜𝐡𝐞 ;

2️⃣ – 𝐑𝐞𝐧𝐟𝐨𝐫𝐜𝐞𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐞́𝐪𝐮𝐢𝐩𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐩𝐚𝐭𝐫𝐨𝐮𝐢𝐥𝐥𝐞 𝐚𝐮 𝐧𝐢𝐯𝐞𝐚𝐮 𝐝𝐞𝐬 𝐟𝐫𝐨𝐧𝐭𝐢𝐞̀𝐫𝐞𝐬 𝐦𝐚𝐫𝐢𝐭𝐢𝐦𝐞𝐬 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐚 𝐆𝐮𝐢𝐧𝐞́𝐞 𝐁𝐢𝐬𝐬𝐚𝐮 𝐞𝐭 𝐥𝐚 𝐒𝐢𝐞𝐫𝐫𝐚 𝐋𝐞𝐨𝐧𝐞 ;

3️⃣ – 𝐑𝐞𝐧𝐟𝐨𝐫𝐜𝐞𝐫 𝐥𝐚 𝐬𝐮𝐫𝐯𝐞𝐢𝐥𝐥𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐧𝐨𝐜𝐭𝐮𝐫𝐧𝐞 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐞𝐬 𝐝𝐞́𝐛𝐚𝐫𝐜𝐚𝐝𝐞̀𝐫𝐞𝐬 ;

4️⃣ – 𝐑𝐞𝐧𝐟𝐨𝐫𝐜𝐞𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐯𝐞𝐧𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐬𝐞𝐫𝐯𝐢𝐜𝐞𝐬 𝐞𝐧 𝐜𝐡𝐚𝐫𝐠𝐞 𝐝𝐮 𝐭𝐫𝐚𝐧𝐬𝐟𝐞𝐫𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐨𝐫𝐝𝐮𝐫𝐞𝐬 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐞𝐬 𝐝𝐞́𝐛𝐚𝐫𝐜𝐚𝐝𝐞̀𝐫𝐞𝐬.

5️⃣ – 𝐃𝐮𝐫𝐜𝐢𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐚𝐦𝐞𝐧𝐝𝐞𝐬 𝐚𝐟𝐢𝐧 𝐝𝐞 𝐝𝐢𝐬𝐬𝐮𝐚𝐝𝐞𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐛𝐫𝐚𝐜𝐨𝐧𝐧𝐢𝐞𝐫𝐬 𝐝𝐞 𝐧𝐨𝐬 𝐜𝐨̂𝐭𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐢𝐧𝐭𝐞́𝐫𝐞𝐬𝐬𝐞𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐩𝐚𝐭𝐫𝐨𝐮𝐢𝐥𝐥𝐞𝐬 𝐚𝐮𝐱 𝐩𝐫𝐨𝐝𝐮𝐢𝐭𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐚𝐫𝐫𝐚𝐢𝐬𝐨𝐧𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭𝐬.

𝐋𝐞 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐄́𝐜𝐨𝐧𝐨𝐦𝐢𝐞, 𝐝𝐞𝐬 𝐅𝐢𝐧𝐚𝐧𝐜𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐝𝐮 𝐏𝐥𝐚𝐧 a fait une communication relative à la situation des Sociétés et Établissements Publics. Il a commencé par dresser la typologie des organismes publics qui sont de plusieurs ordres : (les Sociétés Publiques, les Sociétés Mixtes et les Établissements Publics Administratifs). Il a évoqué les problèmes auxquels ils sont confrontés et leur impact financier. Il a souligné que :

❇️ 𝐋𝐞 𝐯𝐨𝐥𝐮𝐦𝐞 𝐭𝐨𝐭𝐚𝐥 𝐝𝐞𝐬 𝐬𝐮𝐛𝐯𝐞𝐧𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐚𝐜𝐜𝐨𝐫𝐝𝐞́ 𝐚𝐮𝐱 𝐨𝐫𝐠𝐚𝐧𝐢𝐬𝐦𝐞𝐬 𝐩𝐮𝐛𝐥𝐢𝐜𝐬 𝐚𝐭𝐭𝐞𝐢𝐧𝐭 𝐞𝐧𝐭𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟏𝟖 𝐄𝐓 𝟐𝟎𝟐𝟎, 𝟒𝟓𝟕𝟏 𝐌𝐢𝐥𝐥𝐢𝐚𝐫𝐝𝐬 𝐝𝐞 𝐅𝐫𝐬 𝐆𝐮𝐢𝐧𝐞́𝐞𝐧𝐬 ;

❇️ 𝐋𝐞 𝐦𝐨𝐧𝐭𝐚𝐧𝐭 𝐭𝐨𝐭𝐚𝐥 𝐝𝐞𝐬 𝐝𝐢𝐯𝐢𝐝𝐞𝐧𝐝𝐞𝐬 𝐯𝐞𝐫𝐬𝐞́𝐬 𝐚̀ 𝐥’𝐄́𝐭𝐚𝐭 𝐚𝐮 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐭𝐞 𝐝𝐞 𝟐𝟎𝟏𝟗 𝐬𝐞 𝐦𝐨𝐧𝐭𝐞 𝐚̀ 𝟑𝟒𝟏 𝐦𝐢𝐥𝐥𝐢𝐚𝐫𝐝𝐬 𝐝𝐞 𝐟𝐫𝐬 𝐠𝐮𝐢𝐧𝐞́𝐞𝐧𝐬 𝐝𝐨𝐧𝐭 𝟗𝟖% 𝐩𝐫𝐨𝐯𝐢𝐞𝐧𝐧𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐭𝐫𝐨𝐢𝐬 𝐒𝐨𝐜𝐢𝐞́𝐭𝐞́𝐬 (𝐂𝐁𝐆, 𝐒𝐎𝐆𝐄𝐊𝐀 𝐞𝐭 𝐥𝐚 𝐒𝐀𝐆) ;

❇️ 𝐋𝐞 𝐩𝐫𝐨𝐝𝐮𝐢𝐭 𝐝𝐞 𝐥’𝐢𝐦𝐩𝐨̂𝐭 𝐬𝐮𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐬𝐨𝐜𝐢𝐞́𝐭𝐞́𝐬 𝐯𝐞𝐫𝐬𝐞́𝐞𝐬 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐬𝐨𝐜𝐢𝐞́𝐭𝐞́𝐬 𝐩𝐮𝐛𝐥𝐢𝐪𝐮𝐞𝐬 𝐞́𝐯𝐚𝐥𝐮𝐞́ 𝐚𝐮𝐭𝐨𝐮𝐫 𝐝𝐞 𝟕𝟓𝟎 𝐌𝐢𝐥𝐥𝐢𝐚𝐫𝐝𝐬 𝐆𝐍𝐅 𝐞𝐧 𝟐𝟎𝟏𝟕 𝐞𝐭 𝟐𝟎𝟏𝟖 𝐬’𝐞𝐬𝐭 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐚𝐜𝐭𝐞́ 𝐝𝐞 𝟑𝟕% 𝐞𝐧 𝟐𝟎𝟏𝟗.

Face à ces problèmes, le Conseil a instruit le Ministre de l’Économie, des Finances et du Plan de procéder au préalable à un état des lieux de la situation générale des EPA. Ce dernier devrait commencer par la réception de la liste de tous les EPA relevant des départements ministériels respectifs suivie d’une fiche de questions réponses à l’intention des chefs de départements.

𝐋𝐞 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐄́𝐜𝐨𝐧𝐨𝐦𝐢𝐞, 𝐝𝐞𝐬 𝐅𝐢𝐧𝐚𝐧𝐜𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐝𝐮 𝐏𝐥𝐚𝐧 fera ensuite une restitution lors d’un conseil interministériel spécial dont la date sera décidée ultérieurement.

𝐈𝐈𝐈. 𝐑𝐄𝐂𝐎𝐌𝐌𝐀𝐍𝐃𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍𝐒 𝐄𝐓 𝐃𝐄́𝐂𝐈𝐒𝐈𝐎𝐍𝐒

Au titre des recommandations et décisions du Conseil du 09 décembre 2021, les points suivants ont été abordés :

❇️ Au titre de la récupération des biens de l’État, concernant notamment la Résidence 2000 et la Cité ministérielle, le Conseil recommande à la Commission interministérielle de la diligence tout en étant attentive à octroyer des délais raisonnables aux entreprises et aux résidents de ces bâtiments pour leur permettre de trouver une autre alternative.

❇️ Le Conseil rappelle à l’attention du Ministre des Infrastructures et des Transports sur la nécessité de la reprise rapide des travaux de pour la réhabilitation des aéroports régionaux. Les investissements nécessaires doivent être effectués pour la mise à niveau des équipements et installations.

❇️ Le Conseil recommande au Ministre de la Jeunesse et des sports et le Gouvernement l’urgence de prendre toutes les mesures permettant d’anticiper sur les travaux de constructions d’infrastructures pour la CAN 2025, car la Guinée doit être prête pour ce grand rendez-vous.

𝐈𝐕. 𝐀𝐔 𝐓𝐈𝐓𝐑𝐄 𝐃𝐄𝐒 𝐃𝐈𝐕𝐄𝐑𝐒

𝐋𝐞 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐄́𝐧𝐞𝐫𝐠𝐢𝐞, 𝐝𝐞 𝐥’𝐇𝐲𝐝𝐫𝐚𝐮𝐥𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐞𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐇𝐲𝐝𝐫𝐨𝐜𝐚𝐫𝐛𝐮𝐫𝐞𝐬 a fait un compte rendu de son voyage au Mali sur la construction du barrage du Fomi.

Pour améliorer la desserte en électricité le Ministre annonce qu’un transformateur d’une capacité de 150 Mégawatts, est en cours d’installation, pour améliorer considérablement la disponibilité de l’électricité pour les populations.

𝐂𝐨𝐧𝐚𝐤𝐫𝐲, 𝐥𝐞 𝟗 𝐃𝐞́𝐜𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟏

𝐎𝐮𝐬𝐦𝐚𝐧𝐞 𝐆𝐚𝐨𝐮𝐚𝐥 𝐃𝐈𝐀𝐋𝐋𝐎, 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐔𝐫𝐛𝐚𝐧𝐢𝐬𝐦𝐞, 𝐝𝐞 𝐥’𝐇𝐚𝐛𝐢𝐭𝐚𝐭 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥’𝐀𝐦𝐞́𝐧𝐚𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐓𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞, 𝐏𝐨𝐫𝐭𝐞-𝐏𝐚𝐫𝐨𝐥𝐞 𝐝𝐮 𝐆𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭.

𝐓𝐫𝐚𝐧𝐬𝐦𝐢𝐬 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐚 𝐂𝐞𝐥𝐥𝐮𝐥𝐞 𝐝𝐞 𝐂𝐨𝐦𝐦𝐮𝐧𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐆𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭.

Ceci pourrait vous interesser

COCAN 2025 : 6 entreprises retenues dont GUICOPRES BTP pour un délai de 24 mois

Enfin, 6 entreprises sont retenues pour la réalisation des infrastructures au compte de la CAN ...