Home / A la une / Pandémie de Coronavirus / Covid-19 : Un tremplin pour relever l’Afrique

Covid-19 : Un tremplin pour relever l’Afrique

Dans la vie de chaque Nation civilisée, la diversité socioculturelle a toujours été un atout qui permettrait de faire face à toutes les éventualités auxquelles serait confronté son peuple.

Aujourd’hui, cette diversité n’est pas exploitée à bon échéant et serait même un frein au développement  de certaine Nation. Et les conséquences de cette méconnaissance ouvrent la voie à une possible déstabilisation, une division et une ingérence étrangère.

Par impatriotisme et manque de volonté politique, l’Afrique et les africains sont réduits à la mendicité alors qu’il y existe toutes les potentialités mondaines pour qu’Elle propose et donne des pistes de solutions.

Malgré ce tableau sombre, le continent peut se réjouir d’avoir encore dans ses trousses quelques  Présidents et fils dignes qui osent s’assumer. Je veux parler du Président Malgache Andry rajoelina. Un président qui fait confiance à l’expertise locale et n’hésitant pas de le promouvoir sur la scène internationale.

Le remède malgache à base d’artemesia devrait être une fierté pour toute l’Afrique quand on sait que nombreux sont les pays qui s’activent par le biais des scientifiques pour trouver un vaccin efficace.

L’histoire de l’Afrique est émaillée par l’invention des grands remèdes à base des plantes contre de grands maux, une raison valable et non étonnante à l’ingéniosité du Peuple Malgache qui a su se servir de l’anthropologie médicale pour nous proposer le covid-organics.

Il faut dire les pronostics malveillants faisant état de millions de victimes du COVID-19 en Afrique sont déjoués, la catastrophe tant souhaitée par les ennemis de l’Afrique, en occurrence l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) n’aura plus lieu car la réalité est tout autre sur le terrain.

L’Afrique reste le continent le moins atteint par la pandémie avec 54.122 contaminés soit 1,4% des 3,85 millions de contaminés à travers le monde dont 18.631 guérisons et 2.058 décès.

Il nous faut un système sanitaire africain appuyé par l’Organisation Africaine de la Santé (OAS), composée des scientifiques africains et des fervents connaisseurs des réalités du continent pour en fin prévenir et éradiquer d’éventuelles épidémies qui pourrait enfoncer notre chère Continent.

Il est possible et urgent pour le Peuple africains de promouvoir sa souveraineté sanitaire, mais encore, faudrait-il que cette volonté de souveraineté soit accompagnée par une réelle envie d’investir sur l’humains.

C’est le moment propice pour les dirigeants africains de repenser les places qu’ont l’éducation et la santé dans nos différents pays.

J’ai une forte conviction que cette pandémie de COVID-19 serait  aujourd‘hui  un moyens de repenser l’Unité Africaine  qui est complètement dans une position dérisoire. Une unité qui permettrait à l’Afrique dans son ensemble d’œuvrer pour rendre l’Afrique aux africains et faire en sorte que ses institutions soit financer entièrement par Elle.

Si non toute solution venant de l’Afrique sera toujours rejetée par les apôtres du néocolonialisme, qui ne travaille que pour la division de l’Afrique et s’offrir une voie vers sa déstabilisation.

MAMADOU BASSIROU DIALLO

Chargé de la communication du parti de la libération populaire ‘’PLP’’

Contact : +224 620 60 55 39 / +224 662 28 75 48

Email: bachirdiallo287548@gmail.com

Ceci pourrait vous interesser

Présidentielle en Guinée: une délégation de la Communauté internationale à Conakry

C’est une nouvelle qui va sans nul doute atténuer les tensions pré-électorales en Guinée. Une ...