Home / Actualité / Éducation / Crise dans l’éducation : les enseignants contractuels parviennent à un accord avec le Gouvernement

Crise dans l’éducation : les enseignants contractuels parviennent à un accord avec le Gouvernement

Après plusieurs négociations sans issue favorable, les enseignants contractuels ont finalement décidé de renoncer à leurs arriérés de salaires et de primes, à condition qu’ils soient engagés à la fonction publique, dans un plus bref délai et sans concours.

Cette annonce a été faite dans la soirée du vendredi, 13 octobre 2023, au sortir d’une rencontre entre les syndicats de l’éducation, la Coordination nationale des enseignants contractuels et les ministres sectoriels. Devant les médias, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation est revenu sur cet accord.

‘’Ce soir, nous nous sommes entendus, les représentants du gouvernement qui sont le ministre du budget, le ministre de l’enseignement pré-universitaire et moi-même ministre de l’administration du territoire, de rendre compte au premier ministre, chef du gouvernement, de la volonté des enseignants contractuels de renoncer à leurs arriérés de salaires, à condition que le gouvernement puisse diligenter très rapidement leur identification et leur engagement à la fonction publique locale et trouver la possibilité de leurs accompagner, afin qu’ils puissent rejoindre les concessions scolaires. Les enseignants contractuels à leur niveau avec les différents syndicats de l’éducation, ils vont se retrouver pour matérialiser leur engagement sur le papier’’, a indiqué Mory Condé.

Pour sa part, Alsény Mabinty Camara, Coordonnateur national des enseignants contractuels de Guinée, a indiqué que cette décision a été prise après consultation de la base.

‘’Après avoir consulté la base, les enseignants contractuels, nous avons décidé aujourd’hui de renoncer, de minimiser nos arriérés de salaires et de primes au profit de notre engagement dans la fonction publique dans un bref délai. Je crois que les ministres sectoriels en charge du dossier, le ministre de l’enseignement pré-universitaire, celui de l’administration du territoire et de la décentralisation et en présence du ministre du budget, ils ont accédé à cette demande. Il nous demande de matérialiser cela dans un document que nous allons leur déposer le plus tard le mardi prochain. Nous sommes fin prêts à faire ce document et de leur déposer pour que nous finissons définitivement avec cette situation qui ne fait que perdurer depuis 2018. C’est le lieu de remercier les nouvelles autorités par rapport à cette décision, par rapport à leur engagement, pour terminer définitivement avec cette situation’’, a-t-il souligné, avant d’inviter les enseignants contractuels à être sereins et de continuer à donner le meilleur d’eux-mêmes.

‘’Le message que j’ai à lancer à l’ensemble des enseignants contractuels de Guinée qui sont des milliers et des milliers, c’est de leur dire d’être sereins, de continuer à donner le meilleur d’eux-mêmes. De croire à la détermination de leurs représentants, pour la défense de leurs intérêts. Et je crois que, le fait de renoncer à ces primes, l’État a compris effectivement la volonté réelle des enseignants contractuels, pour servir l’école de la République. Et les mesures d’accompagnement vont être définies aussi pour pouvoir permettre à ces enseignements contractuels de pouvoir rejoindre le plus rapidement que possible leurs lieux d’affectation pour que l’école guinéenne puisse rouvrir encore dans les conditions souhaitées par les nouvelles autorités’’, a lancé le coordonnateur des enseignants contractuels.

 

Reveilguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Guinée: La CNROC invite le peuple à ne pas reconnaitre le CNRD et toutes les institutions de la transition, au-delà du 31 décembre 2024 (Déclaration)

La Coalition Nationale pour le Retour à l’Ordre Constitutionnel (CNROC), a tenu ce samedi, 18 ...