Home / Actualité / Domaines de l'État / Guinée : invité à “libérer” sa résidence de Dixinn, Cellou Dalein se “défend !”

Guinée : invité à “libérer” sa résidence de Dixinn, Cellou Dalein se “défend !”

Sommé de libérer sa résidence avant le 28 février prochain, c’est-à-dire dans moins de 12 jours, l’ancien premier ministre, Cellou Dalein Diallo est sorti du silence ce jeudi 17 Février 2022, pour apporter des clarifications de taille. C’était en marge d’une conférence de presse qu’il a animé au siège national de son parti UFDG, à La Minière.

Alors qu’il a reçu mardi des ordres venant du Patrimoine Bâti l’invitant à libérer sa résidence située à Dixinn Port, le leader de l’UFDG n’a pas voulu trancher s’il va quitter ou pas de sitôt. Cependant, in a précisé que jusqu’à preuve du contraire, il n’occupe pas un domaine de l’Etat. Pour lui, le Patrimoine Bâti s’est juste trompé.

“Je considère que le patrimoine bâti s’est trompé parce qu’il parle des biens de l’Etat. Ce qui n’est pas mon cas. J’ai tous les papiers mettant en évidence ma propriété. Pour moi, c’est une erreur qu’il ne tardera pas à rectifier. Parce que c’est le même patrimoine bâti qui a délivré la quittance libératoire ayant permis la mutation du domaine en ma faveur. Il est mieux placé que quiconque pour savoir que cette opération est légale. Je lui ai écrit. Donc, pour moi, jusqu’à preuve du contraire, c’est une erreur. Je n’occupe pas un bâtiment ou un terrain de l’Etat”, a répliqué Cellou Dalein Diallo, visiblement secoué par cette décision des autorités de la transition. Ajoutant d’ailleurs, qu’il n’est nullement concerné.

“Je ne suis pas concerné, c’est un bien privé que j’ai acquis dans la transparence et dans le respect strict de toutes les règles et les procédures en vigueur. On peut dire que le président Conté n’avait pas le droit ? Peut-être. Je ne suis pas sûr qu’on puisse contester au Président Sékou Touré d’avoir attribuer des terrains, au président Conté d’en avoir fait dans le domaine privé de l’Etat. Nous sommes dans un quartier quasi-populaire”, argue le patron de l’UFDG d’un ton ferme.

Et de préciser : “nous avons connu deux régimes. Le premier qui était socialiste, la terre appartenait à l’Etat. A l’époque, ce sont les préfets, les Gouverneurs, le président qui attribuaient les terrains. Après nous sommes passés à la propriété privée de la terre grâce au code foncier et domanial élaboré en 1987. A partir de là, l’Etat reconnait la propriété privée de la terre. Mais l’Etat a des domaines privés qu’il peut céder à sa guise. Il y a les domaines publics, il y a les domaines privés”.

De même, Cellou Dalein Diallo assure qu’il a acheté le terrain qu’il j’occupe au prix du marché issu du domaine privé. Et d’après lui, c’est le président Conté qui a autorisé la vente.

“On peut dire : oui, c’est parce que j’étais Premier ministre ou ministre. Mais j’étais d’abord citoyen avant d’occuper ces fonctions. Même le premier gouvernement de Lansana Conté, ils ont loti Kipé, le président a pris un décret pour leur attribuer chacun un domaine. Donc, pour moi, c’est une erreur. J’ai attiré leur attention, je suis persuadé que s’ils sont de bonne foi, ils comprendront”, martèle l’ancien chef du Gouvernement.

A suivre…

Alpha DAF

Ceci pourrait vous interesser

Menaces et intimidations contre le journaliste Habib Marouane: Une plainte déposée contre X à la DCPJ

Depuis 72 heures pratiquement, des jeunes à bord d’une voiture 4×4 ne cessent de chasser ...