Home / Actualité / Éducation / Guinée : menace de manifestation dans les universités publiques

Guinée : menace de manifestation dans les universités publiques

Les 3 derniers mois des bourses d’entretien des étudiants des universités publiques restent toujours impayés. Ces étudiants menacent de manifester dans les prochaines 48 heures, si le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique n’arrivent pas à payer leurs bourses. En tout cas, c’est ce que nous fait croire Tourkoun Diallo, président du Collectif des étudiants des universités publiques de Guinée, interrogé par notre rédaction ce jeudi 05 juillet 2021.

Les étudiants guinéens sont allés en vacances depuis le 1er août dernier, sans pour autant recevoir les 3 derniers mois de leurs bourses d’entretien. Pour le président du collectif des étudiants des universités publiques de Guinée,  les étudiants ne peuvent plus garder patience. A l’entendre, ils menacent de protester pour obtenir cet argent qui les tient à cœur.

“Les étudiants ne sont pas contents dans les universités parce que leurs bourses d’entretien ont retardé et, là ils veulent vraiment manifester. Nous avons déjà demandé à ce qu’ils restent patients pour un petit moment. Là, ils ne pourront pas rester patient éternellement parce que là, cest le Ministère qui retarde leur argent. Il ny a aucune communication là-dessus. Ça fait trois mois maintenant, les étudiants ne sont pas en possession de leurs bourses d’entretien. Ils sont déjà en vacances, l’année académie est terminée le 31 juillet dernier. Donc, nous sommes dans la première semaine des mois de vacances”, a déclaré Tourkoun Diallo, interrogé par notre rédaction.

Ce jeune leader, bien écouté par les étudiants, estime qu’il est temps pour le ministère de l’enseignement supérieur de se bouger. Sans quoi, il ne fera aucune médiation. Tourkoun Diallo.

“Le Ministère doit tout faire pour que les étudiants soient en possession de leur dû, avant que ça ne soit trop tard. Parce que là les étudiants commencent vraiment à s’impatienter. Et si le Ministère ne fait rien, les étudiants risquent de sortir, et quand ils sortiront, je ne serai pas pour leur demander de rester tranquille”, a-t-il lancé.

À en croire Tourkoun Diallo, les étudiants risquent de manifester dans les 48 heures qui suivent, si leurs bourses ne sont pas payés.

Reveilguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : la junte poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins

La junte au pouvoir en Guinée poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins. ...