Home / Société / Indemnités accordées aux anciennes gloires : Pourquoi Aboubacar Titi Camara s’agite-t-il ?

Indemnités accordées aux anciennes gloires : Pourquoi Aboubacar Titi Camara s’agite-t-il ?

Depuis quelques jours on constate chez l’ancien international guinéen, Aboubacar Titi Camara une certaine agitation, on se demande pour quelle raison évidente.

Selon les sources concordantes tout serait parti de la prime payée aux anciennes gloires de la culture et du sport. Des voix se sont élevées pour exiger leur prise en compte pour cette prime. Donc Aboubacar Titi se serait posé comme porte-parole de ces revendicateurs, c’est la cause réelle de son agitation.

Les anciens footballeurs du Hafia et les artistes des ensembles nationaux ont jouit pendant la 1ère république d’un salaire parce qu’ils étaient considérés comme des fonctionnaires d’Etat. Depuis la mort de feu Ahmed Sékou Touré, cela a été abandonné par les nouvelles autorités d’alors. Durant  le règne des militaires, aucun artiste, aucun footballeur n’a bénéficié de cette prime et personne n’a osé lever le petit doigt pour réclamer quoi que ce soit. Par amour de la partie et par sentiment de reconnaissance, le Président de la République a bien voulu réactualiser cette ancienne rétribution au profit de ces guinéens qui ont porté haut le drapeau national.

On se demande si Aboubacar Titi s’agite au nom de sa génération, s’il le fait en son propre nom ou quoi ?

Si c’est au nom de sa génération, il doit savoir qu’il a tort. Il n’y a aucun élément de comparaison entre leur cuvée et l’ancienne génération. Les Petit Sory, Souleymane Chérif et autres ont joué pour la patrie sans aucune exigence. Ils ont remporté des victoires et des victoires jusqu’à faire le triplé en 1977, la finale de la CAN de 1976 sont autant de faits qui ont porté haut le drapeau de la jeunesse guinéenne. Si aujourd’hui le Président Alpha Condé a eu le courage de faire face à ces anciennes gloires, cela ne doit pas déranger qui que ce soit. Tous ceux qui se battent pour la patrie seront un jour pris en compte, seulement le tout ne peut pas se faire à la fois. Donc que l’ancien international veille comprendre cela et qu’il mette fin à son agitation.

Mais si c’est en son propre nom qu’il se bat, alors il fait défaut à sa qualité de grand joueur. Toute la Guinée, tout le monde sportif reconnait la valeur de Titi Camara. Il serait regrettable de voir celui qui a pendant une décennie enflammé le cœur des supporteurs du Syli tombé aussi bas pour réclamer quoi ? Aucun de sa génération n’a bénéficié des avantages et de la reconnaissance comme lui. Par décret il a été nommé Directeur technique national, entraîneur du Syli national et enfin Ministre du sport. Si malgré tout cela il se livre à une revendication qui est certes juste mais inopportune, on comprend aisément que la nature humaine n’est jamais satisfaite.

Mais on se souvient des bisbilles qu’il a eues  pendant qu’il était au gouvernement avec Bantama Sow. Si c’est le réveil des anciens courroux, qu’il daigne épargner dans ces conditions l’Etat. Un tel problème se règle Mano à Mano et non en salissant l’Etat.

Aboubacar Titi Camara a intérêt à ne pas suivre ce chemin au risque de salir sa réputation et de déplaire aux millions de guinéens qui trouvent en lui une grande valeur et un patriote résolu. Ancien professionnel, ancien Directeur technique national, ancien ministre, cela doit lui suffire pour ne pas qu’il fasse défaut aux qualités qu’on lui reconnait.

Quand on est grand, on doit rester grand, la mesquinerie est le domaine des petits hommes

Fodé Moussa Soumah depuis Toronto

Ceci pourrait vous interesser

Campagne du RPG au Foutah: des cadres ressortissants de la région à la rencontre des sages de Mamou

En prélude de la tenue de l’élection présidentielle du 18 octobre prochain, une délégation du ...