Home / Actualité / Justice / Justice : le procureur de Dixinn requiert 5 ans d’emprisonnement contre Ousmane Gnelloy

Justice : le procureur de Dixinn requiert 5 ans d’emprisonnement contre Ousmane Gnelloy

S’achemine-t-on vers la condamnation du jeune militant-controversé Ousmane Gnelloy Diallo ? Tout porte à le croire! Poursuivi pour “injures publiques et menaces” à la requête de Kadiatou Biro Diallo “fille de l’ancien président de l’Assemblée nationale », le doyen Elhadj Biro, le procureur du tribunal de première instance de Dixinn a requiert 5 ans d’emprisonnement  ce jeudi 03 juin 2020, contre celui qui se fait appeler  »ministre de la défense du président Condé » sur le réseau social Facebook.

Le prévenu Ousmane Gnelloy Diallo qui était attendu au TPI de Dixinn ce jeudi, suite à un mandat d’arrêt décerné contre sa personne, a encore brillé par son absence. Chargé de l’exécution du mandat d’arrêt décerné contre le jeune militant-controversé, la brigade de recherche de Kipé à travers son commandant, le Lieutenant Aboubacar Sidiki Tounkara, a transmis un procès verbal de recherche infructueuse au tribunal dont le contenu a été  rendu public à l’audience par le juge Charles Alphonse Wright.

Dans ce procès verbal, la BR de Kipé informe que les recherches menées par sa brigade contre le prévenu depuis le 27 mai dernier sont restées vaines. Pas de trace d’Ousmane Gnelloy Diallo, soutient-elle. Un argument qui irrita l’ire du juge Charles Alphonse Wright.

“Moi j’ai décerné un mandat d’arrêt contre le prévenu et non un mandat d’amener. Donc ce procès verbal ne lie pas le tribunal. Ça doit être écarté carrément des débats. C’est une insulte vis-à-vis de la loi guinéenne”, a déclaré le juge, dans tous ses états. Pour l’avocat de la partie civile, Me Antoine Pépé Lamah, “le prévenu est protégé par le premier responsable de la gendarmerie”.

Néanmoins, dans sa réquisition, le procureur a demandé au tribunal de retenir le prévenu dans les liens de la culpabilité. Pour la répression, de le condamner à 5 ans d’emprisonnement. Et pour l’intérêt civil, faire droit à toutes les demandes formulées par le conseil de la partie civile qui demande à être établi dans son droit.

Le verdict final est attendu vers 14 heures.

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Transition, Chute d’Alpha Condé : Une nouvelle mission de la CEDEAO attendue ce vendredi à Conakry 

Une nouvelle mission de la CEDEAO est attendue ce vendredi 17 septembre 2021, à Conakry. ...