Home / Actualité / Politique / La classe politique sollicite la mise en place par le CNRD d’un cadre formel de concertation élargie à la société civile

La classe politique sollicite la mise en place par le CNRD d’un cadre formel de concertation élargie à la société civile

Face à l’absence du dialogue entre elle et la junte au pouvoir en Guinée, la classe politique guinéenne, décide de s’unir face au Comité national du Rassemblement pour le développement.

A cet effet, dans un mémorandum adressé à l’attention du CNRD que nous vous livrons ci-dessous, la classe politique a sollicité la mise en place par l’organe de décision de la transition, d’un cadre formel de concertation élargie à la société civile.

 

Nous, acteurs politiques Guinéens signataires du présent document,

  • Prenant acte de la prise effective du pouvoir par le CNRD le 5 septembre, 2021,
  • Vu la promulgation de la charte de la transition le 27 octobre, 2021, et suite à la tenue depuis cette date de plusieurs réunions, notamment celles du 20 et 27 décembre 2021,
  • Conscients du rôle des acteurs socio-politiques de la nation pour la réussite de la transition qui se veut inclusive et apaisée,
  • Fidèles à notre attachement aux valeurs et principes démocratiques tels qu’inscrits dans la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance du 30 janvier 2007 de l’Union Africaine et dans le Protocole additionnel du 21 décembre 2001 de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance.

(1). Décidons de la création d’une plateforme politique regroupant plusieurs partis politiques et coalitions de partis politiques avec pour objectif de contribuer efficacement à la bonne marche de la transition.

(2). Rappelons que cette plateforme est un forum de discussion et d’échange entre les acteurs politiques signataires du présent document dans l’optique de donner des avis et faire des recommandations sur les grandes questions de la transition, y compris la durée de la transition, l’élaboration de la constitution, la mise en place des organes en charge du processus électoral, la refonte ou toilettage du fichier électoral, le recensement général de la population, etc…

(3). Sollicitons la mise en place par le CNRD d’un cadre formel de concertation entre les autorités de la transition et la plateforme politiqueainsi créée en vue d’échanger régulièrement sur les questions portant sur la bonne marche de la transition et prendre en compte les avis de la classe politique.

(4). Exprimons le souhait d’élargir la plateforme aux organisations de la société civile en vue de la reconstitution des forces vives de la nation dont le rôle sera d’accompagner le CNRD pour le retour à l’ordre constitutionnel dans notre pays.

Fait à Conakry, le 27 décembre 2021

Ceci pourrait vous interesser

COCAN 2025 : 6 entreprises retenues dont GUICOPRES BTP pour un délai de 24 mois

Enfin, 6 entreprises sont retenues pour la réalisation des infrastructures au compte de la CAN ...