Home / Actualité / CEDEAO / Libération d’Alpha Condé, transition : Nana Akufo-Addo et Ouattara à Conakry…

Libération d’Alpha Condé, transition : Nana Akufo-Addo et Ouattara à Conakry…

Une délégation de haut niveau de la Communauté économique des États de d’Afrique de l’ouest, est arrivée ce vendredi 17 septembre 2021, à Conakry. Conduite par le Ghanéen, par ailleurs, président de la Conférence des chefs d’État de la CEDEAO, Nana Akufo-Addo et d’Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire, elle a été accueillie à l’aéroport international de Gbéssia par le chef de la junte, Mamady Doumbouya, le tombeur d’Alpha Condé.

Dès leur arrivée à Conakry, les deux chefs d’État ont été aussi accueillis par des jeunes manifestants qui les ont hué à la sortie de l’aéroport, en guise de réponse aux sanctions de la CEDEAO, infligées à la Guinée, après le renversement d’Alpha Condé.

A Conakry, le Ghanéen et l’Ivoirien, selon nos informations, vont faire part à la junte, des conclusions du sommet des Chefs d’Etat, tenu hier jeudi à Accra et exiger la libération du président déchu.

Après la cérémonie d’accueil, le président du CNRD et ses hôtes se sont dirigés, sous forte escorte, vers l’hôtel Sheraton où un tête-à-tête a lieu en ce moment même.

Interrogé, le président Ghanéen, Nana Akufo-Addo, a évoqué l’objet de sa visite en Guinée. Selon lui, il doit s’entretenir avec la junte autour de plusieurs questions liées notamment à la détention d’Alpha Condé et la conduite de la transition à venir.

“Je suis actuellement à Conakry, capitale de la Guinée, en ma qualité de Président de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO, en compagnie du Président de la République de Côte d’Ivoire, Son Excellence Alassane Ouattara, pour m’entretenir avec la direction militaire en Guinée, dirigée par le colonel Mamadi Doumbouya, centré en grande partie sur le sort du président Alpha Condé, entre autres”, a-t-il laissé entendre. 

Ce jeudi, faut-il le rappeler, la CEDEAO, a au cours de son sommet extraordinaire sur la Guinée et le Mali, accentué la pression sur la junte guinéenne, en prenant des sanctions à l’encontre du colonel Mamady Doumbouya et certains membres du Comité national pour le Rassemblement et le Développement (CNRD).

Pourront-ils convaincre la junte au pouvoir à libérer si facilement Alpha Condé, leur détenu, qui refuse jusqu’à date, de signer sa démission ? Au-delà de la libération du président déchu, quelle offre vont-ils servir au CNRD pour une entente rapide? Attendons de voir!

A suivre…

Reveilguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Enfin le temps de la justice et de la réparation ? (Aly Badra Diakité)

Longtemps combattu, isolé, diabolisé et caricaturé comme la pire des espèces politiques, Cellou, cet opposant ...