Home / Actualité / HAC / Liberté de la presse, situation des travailleurs de la HAC : Boubacar Yacine fait des révélations

Liberté de la presse, situation des travailleurs de la HAC : Boubacar Yacine fait des révélations

Le président de la Haute Autorité de la Communication s’est exprimé ce mercredi 25 août 2021 sur plusieurs sujets relevant de son domaine. En plus de faire son propre bilan depuis sa venue à la tête de cette institution en charge de reguler le fonctionnement des médias, Boubacar Yacine Diallo s’est également exprimé sur la situation de la liberté de la presse en Guinée.

D’abord, en ce qui concerne le deuxième point, sans détour, le patron de la HAC, dit à qui veut l’entendre, que la presse guinéenne est libre.

‘’La presse est libre. Depuis que nous sommes à la HAC, personne ne m’a appelé pour me dire de suspendre un organe ou de sanctionner un organe. Et d’ailleurs, pour ce qui concerne le président de la République, quand il apprend qu’un journaliste est arrêté, souvent, c’est lui qui m’appelle pour dire, je ne veux pas avoir un journaliste en prison. Je me permets aujourd’hui de le révéler. Et, il me dit fait tout, dites leur d’arrêter. Ils n’ont qu’à critiquer, ils n’ont qu’à faire les investigations mais qu’ils n’insultent pas et qu’ils ne traînent pas les gens dans la boue’’, a-t-il dit chez confrères de FIM FM, dans l’émission  »Mirador ».

Sur la situation de certains travailleurs de la haute autorité de la communication, le président de l’institution déplore le fait qu’ils n’aient pas des conditions de travail favorables.

­“Un ingénieur qui est à la HAC, qui a un salaire 1 million de francs guinéens par mois et des travailleurs qui viennent pendant 30 jours qui ont 800.000 francs guinéens, c’est triste. Parce qu’il y a des primes qui étaient accordées à ses travailleurs. Nous avons décidé en conseil de majorer ses primes pour permettre aux travailleurs de venir en attendant de pouvoir régler cette question administrativement”, déplore Boubacar Yacine Diallo qui dit avoir saisi le ministre du Budget sur la question.

“J’ai saisi le ministre du budget à l’effet de réexaminer cette situation, parce que se sont des fonctionnaires comme les autres. Il n’y a pas de raison qu’ils ne bénéficient d’aucune augmentation, malgré toutes les augmentations faites par le président de la république et le gouvernement”, a-t-il précisé chez nos confrères.

Reveilguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : la junte poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins

La junte au pouvoir en Guinée poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins. ...