Home / Société / L’irréductible Moustapha Naïté (Par le journaliste Ibrahima Diallo)

L’irréductible Moustapha Naïté (Par le journaliste Ibrahima Diallo)

On aura finalement tout vu dans notre pays avec ces opportunistes qui tentent de salir les meilleurs afin d’atteindre leur objectif démoniaque.

Mais « à cœur vaillant rien d’impossible ». Moustapha Naïté n’est pas lunatique. C’est un roc. Un modèle qui cherche toujours à incarner le bon exemple de droiture, de probité morale et de bravoure à la tâche. C’est pour cela qu’il a appris à créer l’émulation dans son environnement. Nuit et jour, il travaille comme un orfèvre qui cherche toujours à faire mordre le doigt à ses détracteurs.

Naïté, le modèle de la jeunesse, ne changera pas pour faire plaisir à ses adversaires. Ceux qui le méprisent peuvent donc continuer à cracher leur venin de jalousie sur sa personne.

Naïté que je connais est un homme débout, véridique et sympathique. Cette trilogie de qualités qui guide son action de tous les jours fait qu’il est toujours à l’écoute du plus petit au plus grand. Cela fait mal à ses adversaires, mais c’est peine perdue. Ils ne pourront jamais lui ôter ses qualités.

Naïté, l’entrepreneur, petit-fils de richissime diamantaire, fils de grand commis de l’Etat sous la première République, a très tôt vécu dans l’aisance sans que cela ne lui fasse perdre le nord. Ses amis d’enfance et tous ses voisins du quartier Madina-école à Matam et de la 8ième Avenue Tubman angle route du Niger à Kaloum, peuvent le certifier. Naïté est modèle de probité morale.

Qu’il soit aujourd’hui devenu ce qu’il est devenu, c’est le fruit du bon grain qu’il a toujours été. Ses modèles à lui ont été son grand-père maternel et son pater. Comme eux, Naïté a aussi appris à ne jamais perdre le moral face aux épreuves de la vie. Pour tenir débout, il a travaillé à se construire des bases solides comparables à un roc en acier. Sa bravoure et sa persévérance ont fait le reste.

Son obstination à vouloir atteindre les étoiles entant qu’entrepreneur, à gagner sa vie à la sueur de son front, est connue de très longue date. Le modèle de réussite qu’il est n’étonne pas du tout les honnêtes hommes qui ont appris avec Victor Hugo que seul « l’effort fait les forts ».

En analysant les calomnies dont il est victime ces derniers temps sur les réseaux sociaux et la médiasphère en sa qualité de ministre de la République, l’on se rend aisément compte que la calomnie est orchestrée par ceux qui croient avoir le monopole de la vérité. Mais c’est mal connaître l’homme de convictions qui a appris à ne jamais baisser la garde.

Naïté que je connais ne compte que sur ce qui est à lui. Il n’abuse jamais de sa position. Il a appris entant qu’entrepreneur à compter sur la capacité de l’homme qu’il est à se bâtir une image de ministre au service de l’Etat en posant chaque jour des actes. Dans cette dynamique, Naïte a avec lui une majorité de Guinéens qui le soutiennent et l’accompagnent.

Nous ne citerons pas ici ses acquis entant que ministre. Nous n’énumérerons pas aussi ses réussites sur les plans personnel et professionnel avant d’occuper cette haute fonction. Nous soulignerons simplement que sa position sociale ascendante a certainement pu lui coûter une scène de jalousie de dangereux opportunistes. Mais cela ne peut ébranler un homme qui n’a appris qu’à bien faire et laisser braire, et qu’un chef d’entreprise, tout comme un haut cadre de l’Etat, ne doit en aucun cas mener une vie misérable.

Maintenant, c’est le moment de le souligner, si l’on veut faire respecter et faire respecter les bons modèles de réussite ici en Guinée, l’on se doit d’encourager l’émulation. La société a le devoir de promouvoir les hommes qui visent les étoiles. L’Etat guinéen a beaucoup à gagner à aider les uns et les autres à réussir dans la vie, en les sortant des clivages, des affinités et des copinages malsains actuels pour les canaliser dans le travail, l’honnêteté et l’obligation de résultats positifs.

Une chose est certaine, c’est que toutes les calomnies déversées sur les réseaux sociaux et la médiasphère n’ont qu’un seul objectif : éclabousser le ministre Naïté. Heureusement pour la république, le tribunal de l’opinion est composé de gens qui savent juger sur les faits et les actes et non sur les procès d’intention et les manœuvres machiavéliques de petites personnes qui s’affront déjà dans un duel à mort pour succéder au ministre Naïté.

Ibrahima Diallo

Journaliste/ Écrivain

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : Cellou Dalein enchaine des sorties controversées en 24h

Un mois et quelques semaines après la présidentielle du 18 Octobre 2020, l’opposant Cellou Dalein ...