Home / Société Civile / Quelle moule pour le Guinéen de l’après Covid-19 ?( Mohamed Lamine Keïta)

Quelle moule pour le Guinéen de l’après Covid-19 ?( Mohamed Lamine Keïta)

La Covid 19 a ralenti la progression économique dans notre pays, c’est un fait. Mais ce temps de pause a été pour la majorité des populations, un temps de repos, de réflexion approfondie et de mûrissement. De mûrissement certes des idées mais aussi de l’Esprit lui-même, pensif.

Quel type de guinéen cependant sortira de cette galerie de leçons de vie ?

Les nouvelles générations ont pris comme arme, le numérique et ont possédé son espace, bien que peu formées en la matière. Elles ont compris néanmoins son importance et ont évalué certainement son impact dans notre quotidien et dans un futur proche. Alors, des idées se créent et des idéaux se promeuvent, au constat en y surfant. On y voit ce trio Jeunesse – Numérique – Culture ! Lui qui s’évertue d’ailleurs à créer une isocèle pour ne rien manquer de l’ordre mondial pour ce qui est de la dignité, de la diversité et du développement. Ces préparatifs intenses sont le fruit d’une prise de conscience véritable, suite aux efforts consentis par l’ensemble de la population guinéenne sous la houlette du Président de la République, le Pr. Alpha Condé. Car le devenir des jeunes et des femmes a été de tout temps ses priorités.

La Guinée possède le programme de riposte contre la Covid 19, le plus ambitieux de la sous région. L’innovation dans la redistribution de la richesse a invoqué un élan commun de solidarité jamais constaté dans l’histoire du pays. Ce qui fixe la barre du défi très haut, pour la continuation des innovations au service des populations et l’atteinte de la prospérité à partager.

La reprise des activités sera certainement très vive car prometteuse déjà, en terme de résultats attendus. Les objectifs étant nettement ambitieux.

Et le rêve guinéen se crée pour se réaliser !

La mondialisation de la crise ferme les portes à l’exil économique ; et les intelligences se délient pour trouver des pistes de solutions ici. Mais la solidarité post crise doit davantage s’intensifier pour appuyer les petites trouvailles et les grandes innovations.

Il suffit juste par exemple d’avoir la volonté de déplacer le dépôt d’ordures de Dar-es-salam, pour créer plus de 10 000 emplois directs et durables pour la Jeunesse. Cette pierre à multiples coups, favorisera au-delà des emplois et la création de richesse au sein de la couche juvénile et féminine ; la propreté de la ville de Conakry, la prévention des épidémies et autres maladies liées à la pollution de l’air, l’arrêt de la pollution de la mer, l’attraction de la ville, la fluidité de la circulation, le décongestionnement de certains quartiers et bien d’autres bonnes choses… Ensuite, une gestion saine de cette opération de propreté pourra à elle seule financer plusieurs centaines de logements sociaux et autres projets d’urbanisation.

Le type averti de Guinéen qui sortira de cette crise de la Covid 19 doit exiger un bien-être, dans la culture du travail et la formation continue. L’avenir quant à lui, n’attend point le calcul des uns et des autres. Son temps s’écoule comme coule les chantantes eaux de nos douces rivières, qui bientôt tarissent du fait de nos vilains comportements. Et ce type de Guinéen réfléchi, ne tarira point d’idées pour palier à cette démesure.

Les entreprises et start-ups qui se créent néanmoins doivent se faire avec de l’expérience dans leur domaine d’intervention. Ce qui faciliterait la gestion efficace des investissements et reduirait les risques dans les differents métiers. Car le capital uniquement pris ne garantit pas la réussite dans la durée de l’entreprise créée. Alors, la Jeunesse en ce qui la concerne doit privilégier la formation technique poussée et l’expérience dans le domaine choisi, pour sauvegarder leurs éventuels investissements et orienter leurs grandes idées de vie.

Le Gouvernement guinéen dans son programme de riposte, s’efforce à élargir ses actions pour poser des jalons favorables à la création de richesse et l’atteinte de la prospérité pour tous. De plus en plus, par une pédagogie efficace d’éducation publique, son porte parole, le Ministre d’État Tibou Kamara réussit à faire comprendre aux masses, ce qui se fait réellement. Les acquis et perspectives évidement sont scrutés à la loupe à présent, pour s’appuyer sur les uns et se projeter sur les autres. Ceci nous fait aisément comprendre que la bonne information, bien manipulée sauve des vies, crée des richesses et favorise un avenir meilleur.

Nous irons loin ensemble, tant que nous serons soudés dans la vérité.

La Guinée dans la globalité de sa diversité humaine est un havre de douceur et d’amour. Un havre de paix et de bonheur ; et un terreau fertile de courage et de travail. La graine de la science et celle de la sagesse y sont déjà semées ; arrosons-les par nos expériences et nos solidarités dans la voie du Président de la République, le Pr. Alpha Condé et son Conseiller personnel, le Ministre d’État Tibou Kamara, porte-parole de son Gouvernement.

La parole publique que nous prononçons est sacrée et d’une grande persuasion, pour amener à la prise de conscience des masses.

Le type de Guinéen alors, sera moulé dans ces valeurs cardinales, pour aider au réveil des Esprits léthargiques et sera l’Africain de la décennie.

Je vous salue.

Mohamed Lamine Keita,
Écrivain – Poète

Ceci pourrait vous interesser

Situation à Kankan : Guinée Games apporte des précisions (communiqué)

« Les parieurs qui pourront nous apporter la liste Mégaliste correspondant au jour de son ticket, ...