Home / Actualité / Echos de nos régions / Rénovation des infrastructures Sportives de Fria : Vers un accord de partenariat entre l’État guinéen et Rusal…

Rénovation des infrastructures Sportives de Fria : Vers un accord de partenariat entre l’État guinéen et Rusal…

Comme annoncé dans un de nos précédents articles, en séjour dans la préfecture de Fria depuis ce vendredi 12 Février 2021, pour une visite de travail, le ministre d’Etat, ministre des Sports a poursuivit ses activités ce samedi 13 février 2021, dans la cité de l’Alumine. Au cours de ce séjour de 24 heures, Sanoussy Bantama Sow a profité de l’occasion pour non seulement rencontré les autorités préfectorales et les structures affiliées à son département, mais aussi pour échanger avec les représentants de Rusal Friguia, cette société partenaire historique de la Guinée. Au menu de cette importante rencontre, le projet de rénovation des infrastructures Sportives de la ville. Accompagné d’une délégation de son département, le ministre  d’État, a annoncé, d’une manière officielle, l’ambition de l’Etat de construire et reconstruire des infrastructures sportives du pays. Cette démarche vise à créer un nouveau partenariat avec la population par la gestion efficiente de ces infrastructures à travers un comité.

Ce samedi donc, après une visite de terrain qui a eu lieu hier vendredi sur les installations sportives de la ville, le ministre Sanoussy Bantama, qui avait à ses côtés sa cheffe de Cabinet, a longuement échangé avec les autorités de cette grande compagnie Russe, qu’est RUSAL Friguia.

« Ça été un plaisir pour nous de recevoir son Excellence Monsieur le ministre. Le but de sa visite était un essai de réhabilitation des infrastructures Sportives à Fria. On a fait un tour de table, nous avons regardé tous les aspects, et nous sommes sortis très heureux. Nous sommes entièrement à sa disposition pour que le visage de Fria revienne comme dans le temps. Nous avons mené des discussions autour des possibilités de cette réhabilitation et les démarches sont en cours. Nous ferons un calendrier dans les prochains jours, pour discuter avec lui autour d’une table et déjà, nous avons mis en place les commissions qui vont faire le tour de toutes les installations de Fria, en vue de satisfaire les demandes de Monsieur le ministre », a déclaré David Camara, premier DGA RUSAL Fria.

À la fin des années 50, a été construite à Fria la première usine d’alumine d’Afrique, afin de valoriser les immenses ressources de bauxite du territoire. La ville s’est progressivement construite autour de cette usine, jusqu’à atteindre une population de plus de 135 000 habitants en 2011, selon les statistiques de l’AFD. Durant près de cinquante ans de fonctionnement, l’usine a produit et exporté plusieurs millions de tonnes d’alumine, avant de fermer brutalement ses portes en 2012. Cette fermeture de 2012 provoque une véritable situation de crise humanitaire, du fait de la double dépendance des habitants vis-à-vis de l’usine. Elle avait ainsi donc impacté durablement les différentes infrastructures sportives de la Ville. En marge des prochaines discussions entre le département en charge des Sports et les représentants de la compagnie RUSAL, plusieurs sujets seront autour de la table, ajoute le premier Directeur Général adjoint.

« Nous allons discuter sur cette possibilité parce que ça demande le coût de l’investissement aussi. Vous savez notre priorité en ce moment c’est l’usine parce que quand on parle d’infrastructures à Fria, c’est que c’est l’usine qui marche. Donc, nous avons discuté de cette question aussi, ça dépendra du volume des travaux qu’on va dégager autour de la table pour ça. Il y a beaucoup de postulants, nous verrons dans les discussions quelle est la société qui sera chargée mais sous le patronage bien sûr de Monsieur le ministre », a indiqué M. Camara.

Selon le préfet de Fria, les premiers échanges ont été fructueux. Elle espère voir ce projet réalisé pour le bonheur des populations de sa juridiction.

« Vraiment nous sommes entrain de voir comment trouver les pistes de solutions pour la mobilisation, l’encadrement de la Jeunesse de Fria. Les échanges ont porté sur les infrastructures existantes à Fria. La préfecture regorge beaucoup d’infrastructures sportives dont la paternité c’est pour le partenaire RUSAL. Mais la pratique sportive, ça, c’est la Jeunesse de Fria. C’est deux choses qui se complètent et c’est sur cette lancée que le ministre d’État a bien voulu effectuer le déplacement pour venir voir comment trouver l’harmonie, l’entente entre la jeunesse sportive de Fria et le partenaire RUSAL Friguia. Grâce à Dieu, grâce au Gouvernement guinéen à travers le Ministère d’État des Sports, nous avons espoir que ça ira s’il plaît à Allah », a confié Madame Diallo Hadja Gnalen Condé, préfet de Fria.

De nos jours, les infrastructures sportives de Fria, qui ont fait rayonner la préfecture tant sur le plan national qu’international, sont pour la plupart dans un état de vétusté ou complètement abandonnés par manque d’entretien. Ces installations construites dans les années 60 ne répondent plus aux normes internationales pour abriter des compétitions et nécessite aujourd’hui une rénovation totale. Les disciplines qui ont toujours fait la fierté de Fria et de la Guinée, sont négativement impactées. La cheffe de Cabinet du département des Sports, rassure que le partenaire RUSAL accepte d’aller vers une bonne collaboration avec l’État guinéen.

« Au menu de ces échanges avec RUSAL, cette grande compagnie qui s’occupe de l’usine de Fria, on a échangé pour voir sur quelle base on peut repartir afin de pouvoir mettre en bon état ces infrastructures sportives nationales. En gros, RUSAL accepte pour cette bonne collaboration. Elle cède pour qu’on puisse avoir une autre vison sur les infrastructures sportives. Ils sont partant déjà pour un bon départ afin qu’on puisse avoir des résultats dans un bref délai. C’est ça le plus important, ils sont tous d’accord sur la question », a précisé Madame Bah Fatoumata Conté.

Pour avancer rapidement dans le projet, un comité mixte se chargera non seulement des prochaines actions sur le terrain, pour mieux coordonner l’opération de rénovation de toutes les infrastructures sportives de Fria. La compagnie quant à elle, dit être disposée à céder en faveur d’une autre société pour s’en charger des travaux. Et, l’entreprise qui est en ligne de mire n’est nul autre que le groupe GUICOPRES, leader dans le domaine des BTP en Guinée.

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 882 628

Ceci pourrait vous interesser

Guinée: RSF dénonce le maintien en détention “incompréhensible” d’un journaliste

Après plus d’un mois de détention arbitraire et alors qu’une simple amende a été requise ...