Home / Actualité / Féguifoot / Tibou corrige Antonio :  »Il n’y a aucun Guinéen, aussi fortuné soit-il, qui puisse supporter les charges et les frais liés au football »

Tibou corrige Antonio :  »Il n’y a aucun Guinéen, aussi fortuné soit-il, qui puisse supporter les charges et les frais liés au football »

Qui finance ces dernières années le Football guinéen? Alors que le président sortant de la Féguifoot, en l’occurrence Mamadou Antonio Souaré se targue d’avoir injecté des millions de dollars dans ce Sport roi, et que le président de la LGFP dit s’être endetté de deux milliards auprès d’une banque de la place pour financer le championnat national, le Conseil spécial du chef de l’Etat, a apporté d’importantes précisions ce mardi chez nos confrères de Djomas Médias.

Le porte-parole du gouvernement, Tibou Kamara dit à qui veut l’entendre que le football guinéen vit en grande partie aux moyens qu’injecte l’Etat par le biais du Ministère des Sports et aux subventions de la CAF et de la FIFA. Selon le ministre d’Etat en charge de l’industrie et des PME, nul autre individu, ne peut supporter les charges liées au football d’un pays.

 »Il n’y a aucun Guinéen, aussi fortuné soit-il, qui puisse supporter les charges et les frais liés au football, c’est l’affaire de l’État à travers le ministère des Sports et c’est également à travers les subventions extrêmement importantes de la CAF et de la FIFA. C’est ce qui permet de financier l’activité de football, tout le reste est un apport marginal. Je ne parle pas de ce que l’État supporte comme charge à travers le ministère de la Jeunesse et des Sports », précise Tibou Kamara, avant de révélé qu’entre 2018 et 2020, les subventions de la FIFA et de la CAF s’élèvent à 100 milliards de francs guinéens.

« Moi je parle des faits,  je ne parle pas des spéculations dans la cité. Entre 2018 et 2020, les subventions de la FIFA et de la CAF s’élèvent à 100 milliards de francs guinéens. Je n’ai pas pris l’exercice 2021. Si vous pensez que ça c’est insuffisant et quelqu’un pourrait, à lui seul, supporter le financement de cette hauteur et de cette ampleur, je vous laisse à votre interprétation et à vos commentaires. Moi  je vous parle des faits en tant que membre du gouvernement », a-t-il lâché.

A suivre…

Alpha DAF

Ceci pourrait vous interesser

Libération d’Alpha Condé, transition : Nana Akufo-Addo et Ouattara à Conakry…

Une délégation de haut niveau de la Communauté économique des États de d’Afrique de l’ouest, ...